Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Malnutrition chronique : Madagascar au quatrième rang mondial

Malnutrition chronique  : Madagascar au quatrième rang mondial

Après avoir occupé le sixième rang mondial en 2012 sur le taux de malnutrition chronique, Madagascar est actuellement au quatrième rang.

47,3% des enfants de moins de cinq ans souffrent de retard de croissance au pays du fait que les mères commencent leur grossesse avec des carences nutritionnelles. Contrairement à ce que l’on pense, ce n’est pas dans le Grand sud que prévaut la malnutrition chronique mais plutôt sur les Hautes terres. Dans les régions Haute Matsiatra, Itasy et Vakinankaratra, elle a un taux de prévalence de 66 %, contre 42% pour l’Androy. Une situation absurde, au vu de la production de denrées alimentaires effectuée dans ces régions, tant en qualité qu’en quantité.

Ignorance des 5 codes

Trois raisons ont été citées comme source de cette situation. La première est l’ignorance ou le non respect des 5 codes de couleur nutritionnelle, si la deuxième est que les habitants de la région sont en majorité des ouvriers agricoles qui n’ont de terre à cultiver que par lopin ou par métayage. Quant à la troisième, elle s’explique par la préférence des paysans de vendre la totalité de leurs produits, sans penser à leurs besoins.

3 384 milliards d’ariary perdus

Selon le rapport de l’étude Coût de la faim en Afrique (CDFA), réalisé l’année dernière, l’économie de Madagascar perd environ 3 384 milliards d’ariary, soit quelque 1,5 milliard de dollars par an, à cause de cette situation. L’équivalent de 14.5% du Produit intérieur brut (PIB) du pays. Les économies africaines perdent entre 1,9 à 16,5% du PIB à cause de la malnutrition infantile.

Sera R

 

Les commentaires sont fermées.