Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv
Logo Free News

EDITORIAL : Des rendez-vous manqués

Cette émission “Le Rendez-vous” hebdomadaire et en ligne durant laquelle Hery Rajaonarimampianina prétend vouloir  « parler directement et ouvertement » aux Malgaches afin de leur « apporter des clarifications » confirme s’il est encore besoin que le président malgache craigne les journalistes.

Certes, d’aucuns diront que cette initiative ne peut être que la bienvenue depuis le temps qu’on attendait ses éclaircissements sur certaines affaires qui ont défrayé la chronique. Néanmoins, ces optimistes risquent d’être grandement déçus car, à n’en pas douter, le président malgache n’envisagera jamais de parler des problèmes qui risquent de porter ombrage à ses proches ou à son entourage.

En effet, cette émission ne visera qu’à noyer le poisson en passant sous silence, comme d’habitude, les affaires délicates sur lesquelles pourtant la population espère des explications. D’ailleurs, ce n’est pas par hasard que notre « Filoha » national a sciemment choisi de ne pas faire intervenir d’autres personnes, notamment des journalistes qui pourraient poser des questions embarrassantes.

A titre de rappel, Hery Rajaonarimampianina n’a tenu qu’une seule conférence de presse depuis ces presque 4 années qu’il a été au pouvoir. Une rencontre à l’issue de laquelle les journalistes – et la population – sont restés sur leur faim car le président malgache avait la plupart du temps esquivé les véritables questions en répondant, soit à côté, soit par des réparties qui se voulaient pleines d’esprit mais qui n’ont fait rire que ses patentés affidés.

Par ailleurs, le choix de ce canal, à savoir le web, pour s’adresser aux Malgaches est pour le moins étonnant. En effet, l’accès à Internet est encore limité et ne touche qu’une très infime partie de la population. C’est donc un véritable contresens, une absurdité sans pareil, que de prétendre prendre « rendez-vous » avec toute la population à travers ce support de communication encore pour les privilégiés à Madagascar. Si le président américain de l’époque, Franklin Delano Roosevelt, avait instauré de 1933 à 1944 ses fameuses « causeries au coin du feu », via la radio, pour s’adresser aux Américains, c’est parce que ces derniers avaient tous ou presque un poste à portée de main. Mais plagiaire comme on le connaît depuis son investiture où il a carrément « copié-collé » une grande partie du discours de l’ancien président français Nicolas Sarkozy, Hery Rajaonarimampianina n’hésite pas à imiter, sans penser aucunement à l’impossibilité pour des millions de Malgaches de le voir et de l’entendre.

Et tout cela, pour ne pas affronter directement les journalistes, mais également pour essayer de duper encore une fois la population.

N. Randria

Les commentaires sont fermées.