Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Communauté Catholique : d’autres couvents attaqués

Communauté Catholique  : d’autres couvents attaqués

Les attaques contre la communauté catholique se multiplient. Pas moins de quatre cas ont été dénombrés depuis le début de l’année.

Outre les incursions survenues à Antsahatanteraka Antsirabe et Antsohihy, des cas d’attaque et de cambriolage ont également été signalés.

Celui de Mandritsara s’est produit durant la semaine sainte au couvent des Sœurs de la Sainte-Thérèse. Dans la soirée du 13 avril, alors que les bonnes sœurs assistaient à la messe du jeudi saint, des malfaiteurs ont assailli leur couvent. Une importante somme d’argent ainsi que des objets de valeur dont des ordinateurs ont été dérobés.

Vers la fin mars, le couvent des Sœurs se trouvant dans le district de Fénérive-Est aurait également été visité par des malfaiteurs. Un suspect aurait été arrêté dans le cadre de cette affaire.

Condamnations

Ces deux cas sont survenus peu avant le vol suivi du quintuple viol au couvent des Sœurs de Notre-Dame de la Salette à Antsahatanteraka Antsirabe II et l’attaque meurtrière d’Antsohihy. Face à cette montée alarmante des attaques contre la communauté catholique, les réactions fusent de partout.

Juste après l’intrusion à Antsahatanteraka, la conférence des Evêques et la Commission « Justice et paix » se sont prononcées et ont fermement condamné l’acte. Le prêtre François de Paul Randriamahefa, responsable de formation au sein des Frères des Capucins, s’est dit sidéré par cette série d’attaques visant la communauté catholique. Il a lancé un appel aux autorités à prendre les mesures qui s’imposent afin de mettre fin à cette escalade de la violence.

Par ailleurs, les fidèles du diocèse d’Antsirabe se sont réunis hier sur la place Saint-Joseph Antsirabe en vue de protester contre toutes les formes de violence à Madagascar. La décision a été prise par Mgr  Philippe Ranaivomanana, évêque du diocèse d’Antsirabe, à la suite de l’attaque armée suivie de viol dans le couvent d’Antsahatanteraka et du Noviciat d’Antsohihy.

Mparany

 

Les commentaires sont fermées.