Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Riana Andriamandavy VII : aucune disposition prise par le Sénat

Riana Andriamandavy VII  : aucune disposition prise par le Sénat

Malgré les déclarations des magistrats, des politiciens et d’autres acteurs sur les agissements de l’élu de Fianarantsoa, Riana Andriamandavy VII dans l’affaire Claudine R, aucune disposition n’est pour le moment prise au sein du Sénat à son encontre. Et à l’allure où vont les choses, cela ne risque pas d’arriver.

Tout le monde se souviendra que le sénateur Riana Andriamandavy VII avait effectué un sit-in devant les locaux du Bianco à Ambohibao pour exiger la libération de Claudine Razaimamonjy détenue en garde à vue pour enquêtes de corruption. A un moment donné, les forces de l’ordre ont même été appelées sur place pour éviter tout débordement car outre des cris hostiles et les coups de sifflets, les partisans de la Conseillère de la présidence ont lancé de jets de pierres et de bouteilles devant le portail du Bianco pour manifester leur mécontentement.

« Honteux »

Pour d’autres, ce genre de comportement est passible de poursuite car faisant entrave au bon déroulement des enquêtes. Le Procureur général près la Cour d’appel, Jacques Andrianasolo avait qualifié le comportement du sénateur de honteux vis-à-vis de l’institution. D’autant que ce sénateur est également considéré comme complice de l’évacuation sanitaire de la femme d’affaires à Maurice, qualifiée d’évasion organisée.

Déjà au pays depuis quelques jours, après avoir accompagné Claudine R. dans l’île sœur, le sénateur  ne semble pas inquiété. De plus, le Sénat n’a pris aucune disposition à son endroit malgré les différentes réactions de plusieurs acteurs.

Quand le sénateur Lylison a fait appel à une journée de ville morte, le régime n’a pas hésité à le poursuivre pour trouble à l’ordre public. Maintenant, le Sénat et la Haute cour constitutionnelle se renvoient la balle à propos de levée de son immunité parlementaire. Mais quand le sénateur Riana Andriamadavy VII intimide publiquement le Bianco dans sa mission qui a fait couler beaucoup d’encre, l’Etat et le Sénat se sont murés dans le silence.

A titre d’information, les membres du bureau permanent se réuniront ce jour pour préparer la prochaine session ordinaire qui se tiendra le 2 mai prochain. Cependant, il n’est pas sûr que l’affaire Claudine Razaimamonjy soit à l’ordre du jour.

T.N

 

Les commentaires sont fermées.