Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Tourisme : des opportunités à saisir

Tourisme  : des opportunités à saisir

Chaque année, le volume des investissements dans le secteur du tourisme dépasse toujours la barre des 10 milliards d’ariary, niveau le plus bas qui a été enregistré durant la période de la  crise de 2009. L’investissement le plus important enregistré officiellement jusqu’à ce jour reste celui de 2012 en atteignant plus de 103 milliards d’ariary, selon les chiffres du ministère du Tourisme.

En effet, ces dernières années, les infrastructures d’accueil dans le secteur du tourisme se sont développées à Madagascar. Le nombre d’hôtels, de chambres, ainsi que les Entreprises de voyages et de prestations touristiques (EVPT) augmentent d’année en année. Les dernières statistiques officielles affichent que Madagascar comptait en 2015 2.425 hôtels, 1.399 EVPT et 23.952 chambres.

Création d’emploi, apport en devises

A part le développement des activités liées au tourisme comme l’artisanat, le transport, le guidage, plusieurs emplois directs pourraient être aussi générés par ce secteur notamment l’hôtellerie, la restauration et les divers services touristiques. Il est donc une source de revenu pour la population locale et un facteur de développement économique car plus le revenu augmente, plus les agents économiques sont aptes à satisfaire leurs besoins et à effectuer diverses activités économiques telles que l’investissement, la consommation, l’épargne, …

Au début de cette année 2017, la «Banky foiben’i Madagasikara» a évalué les réserves en devises à 1,1 milliard de dollars si elles tournaient autour des 600 millions de dollars en 2015. Soit une amélioration de la rentrée de devises de l’ordre de 55%. Et en 2015, les recettes en devises au titre du tourisme étaient de 585,38 millions de dollars, soit plus de 90% des recettes totales.

Madagascar lance le défi de doubler l’effectif des arrivées des touristes d’ici 2018 et estime que le tourisme contribuerait jusqu’à 12% de son PIB (1,6 milliard d’ariary) contre 6% actuellement, avec une création de plus de 50.000 emplois.

Arh.

Les commentaires sont fermées.