Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Judo-Championnat d’Afrique : le kata malgache sur le premier plan

Judo-Championnat d’Afrique  : le kata malgache sur le premier plan

Présent sur tous les tableaux, le kata malgache a réussi à tirer son épingle du jeu lors du championnat d’Afrique qui a pris fin dimanche au palais des Sports de Mahamasina.

Grâce à ses trois médailles dont une en or et les deux autres en argent, la Grande île a pu placer des judokas sur le podium du judo africain par le biais de l’équipe nationale de kata. Après la domination outrageante des Malgaches au Nage no kata en ouverture de la compétition, qui a vu le sacre de Tarimy Rabemasoandro et Rija Ratovona  ainsi la deuxième place d’Anaivoson Zonyaina  Ony Rasamimanana, le duo Arsène Randriannitovina – Henidera Rasolonirina a ajouté une autre médaille d’argent dans l’escarcelle de Madagascar lors de la compétition de katame no kata dimanche dernier.

Une belle moisson qui ne s’est pas prolongée dans les combats où les judokas malgaches ont failli dans leur conquête du podium africain. Si la plupart d’entre eux se sont heurtés au mur et n’ont pas franchi la première étape, d’autres ont réussi à passer un cap avant de trébucher au repêchage. Mais il y a eu quelques têtes qui ont raté de peu les demi-finales, à l’image des judokates Haingoniaina D. Ramiandrisoa (-78 kg), Tatiana Andrianaivoravelona (-60 kg), Daniella Nomenjanahary

(-63 kg) et Elisabeth Nomenjanahary (Open).

Si côté filles, la prestation augure de bonnes choses, chez les garçons, beaucoup reste à améliorer. Tellement, leurs résultats ne sont pas ce qu’on attendait d’eux. L’absence de Fetra Ratsimiziva a laissé un grand vide que la nouvelle génération devra combler tôt ou tard.

 L’Algérie en démonstration

Si l’Algérie termine à la première place de cette joute continentale, c’est grâce en partie à l’exploit du légendaire Nadjib Temmar (+100 kg). A lui tout seul, il a ramené trois médailles d’or dans l’escarcelle de son pays chez les +100 kg, Open, et combat par équipe. Au total, l’Algérie totalise neuf médailles d’or dont cinq chez les hommes et quatre dans la catégorie féminine. Ce pays n’a laissé que des miettes à ses adversaires dont la Tunisie, deuxième, qui ne compte que quatre médailles d’or dont une en katame no kata.

Naisa

Les Champions :

-60 kg : Fraj Dhouch (Tunisie).

-66 kg : Houd Zourdani (Algérie).

-73 kg : Mohamed Mohyedin (Egypte).

-90kg  Snoussi Oussama Mahmoud (Tunisie)

-81kg Abdelaal Mohamed (Egypte)

-100kg : Bouyacoub Lyes (Algérie)

+100kg : Nadjib Temmar (Algérie)

– Open : Nadjib Temmar (Algérie).

Les Championnes :

-48 kg : Cesar Taciana (Guinée Bissau).

-52 kg : Moussa Meriem (Algérie).

-57 kg : Khelifi Ghofran (Tunisie).

-63 kg : Soufia Belattan (Maroc)

-70kg : Niang Assmaa (Maroc)

+78kg : Asselah Sonia (Algérie)

 -78kg : Ouallal Kaouthar (Algérie)

-Open : Atangana Mballa (Cameroun)

Katame-No-Kata :

  1. Trabelsi Ramzi – Trabelsi Ferid (Tunisie)
  2. Arsène Randriannitovina – Henidera Rasolonirina (Madagascar)
  3. Schultz Gerhard – Venter Bernard (Afrique du Sud)

Les commentaires sont fermées.