Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Njila : un live-anniversaire réussi

Njila : un live-anniversaire réussi

Depuis l’annonce du spectacle organisé dans le cadre de la célébration des 40 ans de scène du groupe Njila, les fans ont piaffé d’impatience. Et ceux qui sont venus n’ont pas été déçus, le rendez-vous a tenu toutes ses promesses.

Les compositions de Njila plaisent toujours autant et ce ne sont pas les inconditionnels venus pour le spectacle d’hier au palais des Sports et de la culture qui diront  le contraire. Le live a bien commencé, avec quelques minutes de retard, mais décidément, rien ne pouvait doucher leur enthousiasme. Le temps du traditionnel instrumental d’ouverture qui a accompagné le groupe pendant toutes ces années, l’ambiance est montée d’un cran dès les premières notes de «Ny tantaran’ialahy» que se chargeaient d’interpréter Anyah, Melky et surtout Poopy dont le retour au sein du groupe était très attendu. A preuve, les retrouvailles avec les fans se sont avérées plus que chaleureuses.

Puis Njila a déployé 40 ans de carrière, un véritable voyage dans le temps, un pur moment de nostalgie grâce à des morceaux tels que “Voandalana”, “Ndeha ho any”,Andraso aho”, “Zahay sy Malala”, ou encore ” Tsisy tsiny“, “Soa ihany“, “Nandalo teo“, “Lavitra” qui, sous un tonnerre d’applaudissements, a décroché un premier rappel. Même succès pour les “Firaisankina“, ” Zanaka fifohazana”, “Mifampody”, “Raha hiverina”…

Invités célèbres

Bref, 40 ans et pas une ride pour la plupart de ces morceaux qui continuent de susciter le même engouement, ce qui se révèle être un véritable exploit, assez rare en tous les cas, pour être souligné dans le milieu de la variété.

D’ailleurs, des chanteurs d’une autre génération ont officié aux côtés de Njila, Poopy et Ramaka qui a toujours fait partie du groupe depuis ses débuts. Il s’agit entre autres de Melky et Anyah mais aussi de Farakely ainsi que Mahery (de Johary) qui a tout de suite bien intégré l’harmonie et les arrangements vocaux et qui a été tout aussi bien accueilli.

Notons que pour ce live-anniversaire, le groupe s’est offert un “happy birthday” et un gâteau, ainsi que les meilleurs vœux du général Désiré Ramakavelo qui a effectué le déplacement.

N.R

Les commentaires sont fermées.