Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Jeux de la francophonie : une ambition revue à la baisse !

Jeux de la francophonie : une ambition revue  à la baisse !

Le retour de Madagascar aux jeux de la francophonie ne s’annonce pas cette année sous de meilleurs auspices.

Aux dernières nouvelles, Madagascar se prépare ! Mais de quelle manière ? A quatre mois de cet événement majeur, qui aura lieu du 21 au 30 juillet prochain à Abidjan, Côte d’Ivoire, le flou persiste encore. Jusqu’à preuve du contraire, le ministère de la Jeunesse et des sports (MJS) n’a pas encore défini le nombre d’athlètes dans chaque discipline au programme. Même le budget alloué à cet événement semble encore au stade de finalisation. Le désistement de la Grande île dans les sports collectifs montre, néanmoins, le manque d’ambition de la partie malgache.

En faisant l’impasse sur le football et le basket-ball, Madagascar peut encore aligner des athlètes en  cyclisme, athlétisme et tennis de table. Toutefois, le doute persiste sur la présence des athlètes malgaches dans l’une d’entre ces trois disciplines, principalement en cyclisme, contrairement au tennis de table qui organisera son tournoi de sélection ce dimanche.

En effet, deux pongistes malgaches dont un garçon et une fille seront de la partie. Quant aux autres athlètes, autant dire qu’on est dans l’expectative. Même au niveau de la Fédération malgache d’athlétisme (FMA), le syndrome des précédents Jeux persiste où au dernier moment, les athlètes qualifiés sont restés à quai, faute d’argent.

Surprise du chef

Interrogé sur les préparatifs de ces Jeux de francophonie, un responsable au niveau du sport fédéral au sein du MJS, a fait savoir qu’aucune information n’est encore disponible. Toutefois, les éléments recueillis indiquent que les dossiers sont en préparation et qu’il reste à remplir les noms des athlètes au niveau de chaque fédération concernée. Le manque de communication du MJS ne fait qu’accroître les doutes déjà ancrés dans la tête, notamment pour ceux qui connaissent la chanson.

Rakoto

Les commentaires sont fermées.