Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Après la bibliothèque, prendre « gare »

Après la bibliothèque,  prendre « gare »

L’ultime bataille sans merci, à tout prix, explosive et tant attendue d’un scénario du déjà vu se terminera-t-elle dans les urnes, ou le partisan de la version du ni…ni de 2013 l’emportera avant l’heure ? Entre le HVM et le Tim, le temps de l’ironie et de l’hypocrisie est passé. L’heure est maintenant venue d’adopter une nouvelle stratégie plus virulente sur le front, celle des tirs croisés, des dénigressions, d’un baroud d’honneur et  de la loi du plus fort.

Après avoir tranché le nœud gordien à propos du terrain d’Antanimbarinandriana au grand dam de la CUA, le régime HVM sur sa lancée a de nouveau usé de son pouvoir, selon l’interprétation du texte, en frappant la CUA au cœur de son fief, la capitale…sans que le Tim l’ait vu venir. Le logo emblématique de la Commune urbaine d’Antananarivo ne figure plus dans les  papiers administratifs établis auprès des Fokontany. Même le drapeau de la CUA semble être rangé dans l’armoire.

D’après les explications reçues en se référant au texte, les Fokontany d’Antananarivo ne sont plus sous la juridiction de la commune. Bien évidemment, la CUA est sortie de ses gonds et essaie tant bien que mal de tenir la dragée haute au régime et de sommer les Fokontanty de remettre les pendules à l’heure. Pris dans un engrenage, les chefs de Fokontany ne savent plus à quel saint se vouer.

Entre le HVM et le Tim, les dés sont jetés. Les discours enflammés sur le ton, mais non pas sur la forme de leur leader respectif ces derniers temps sont maintenant le signe manifeste qu’il y a un profond désaccord. Le torchon brûle entre les deux parties. Et la suite s’annonce encore palpitante quand l’une prévoit de construire une fourrière à Andohatapenaka alors que l’autre opte pour une gare routière.

Andry Rabeson

Les commentaires sont fermées.