Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Fédération du sport automobile : le comité directeur sur la sellette !

Fédération du sport automobile : le comité directeur sur la sellette !

Le compte n’est-il pas bon au sein de la Fédération malgache du sport auto ? Ces derniers temps, des rumeurs ont circulé comme quoi la gestion financière de la fédération n’est pas transparente. Et aux dernières nouvelles, une Assemblée extraordinaire des acteurs aura lieu au siège de la fédération à Analakely.

De sources concordantes, il semble que parmi les têtes dirigeantes, à prendre au conditionnel, certains se seraient empêtrés dans un immense scandale financier. A vrai dire, des zones d’ombre entourent la subvention financière de la part de la Fédération internationale (FIA), destinée à promouvoir cette discipline au niveau national. Au fil des années, quelques clubs ont commencé à s’interroger et après avoir demandé des comptes, l’équipe dirigeante a eu du mal à s’expliquer. Cela a entrainé le mécontentement des clubs affiliés qui craignent maintenant une saison blanche.

Même si cela reste à confirmer, les clubs affiliés souhaiteraient la démission collective des responsables de la fédération à commencer par son président. Pour dire que cette session extraordinaire est cruciale non seulement pour la fédération, mais également pour l’avenir du sport mécanique à Madagascar.  Pour les quelques présidents des clubs, il n’y a qu’une seule solution, que la fédération actuelle rende son tablier et abandonne la « course ».

Or, d’autres voix s’élèvent déjà pour diriger la fédération après l’éviction des membres du comité exécutif actuel. Ce qui s’apparente à une violation du statut de la fédération qui stipule que les clubs s’organisent pour diriger collégialement la FSAM en cas de défaillance constatée de la fédération.

A l’échelle internationale

Si le délit de détournement de fonds est avéré, quelles seraient l’attitude et la position adoptées par la fédération internationale ? Une telle image négative risque fort de nuire à la réputation du sport auto malgache. Et l’avenir de la discipline est mis en cause au cas où la FIA prendrait des sanctions à l’encontre de la fédération. La saison blanche tant redoutée plane à l’horizon sans oublier qu’au niveau international, notamment dans le continent, la participation des équipages malgaches à des courses reconnues par la Fia serait compromise.

Rakoto

 

Les commentaires sont fermées.