Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Environnement : la gestion durable des biens publics mondiaux abordée

Environnement  : la gestion durable des biens publics mondiaux abordée

L’initiative SRJS (Shared resources, joint solution) ayant pour objectif de renforcer les capacités des sociétés civiles locales afin d’ assurer la durabilité des biens publics mondiaux a été lancée officiellement hier.

Le projet SRJS sera mis en œuvre sur la période 2016-2020 en partenariat avec l’Union internationale pour la conservation de la nature (IUCN) et WWF. il inclut également d’autres institutions, entre autres la Missouri Botanical Garden, Durelle wildlife conservation trust, l’ONG Fanamby et l’association Famelona et l’Alliance Voahary Gasy (AVG). « Le coût initial pour le lancement de l’initiative à Madagascar est de 2 millions d’euros. La plateforme de la société civile Alliance Voahary Gasy sera le leader technique du projet » a déclaré le président de l’AVG Ndranto Razakamanarina.

La SRJS mise en œuvre dans 16 pays

La SRJS est actuellement mise en œuvre dans 16 pays  à faible et moyen revenu dans 9 écorégions dont Madagascar. « La gestion durable des biens publics mondiaux basés sur les écosystèmes, notamment l’approvisionnement en eau, la sécurité alimentaire, la biodiversité et la résilience climatique est d’un enjeu majeur pour Madagascar vu que le pays fait face au phénomène du changement climatique ayant des impacts considérables sur le quotidien de la population. Cette initiative aidera le pays à garantir la résilience face au changement climatique » dixit le président de l’AVG.

Sur le long terme, la SRJS  vise à mettre en œuvre « Des politiques relatives à l’aménagement et l’utilisation du territoire, aux mines, à la gestion des aires protégées et des ressources en eau, foncières et agricoles harmonisées et appliquées de manière participative pour préserver la base éco systémique des biens publics mondiaux ».

Riana R.

 

Les commentaires sont fermées.