Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Kidnapping de Karana : en détention, Djaffar opère depuis la prison

Kidnapping de Karana  : en détention, Djaffar opère depuis la prison

Une série de kidnappings de Karana se sont produits dans la capitale depuis le début de l’année mais pratiquement personne ne pouvait imaginer que le tristement célèbre Djaffar Younous était dans le coup.

Le réseau Djaffar Younous est toujours opérationnel. Alors qu’il purge sa condamnation dans la maison de force de Tsiafahy, l’une des prisons les plus sécurisées d’Afrique, Djaffar Younous continue de diriger sa bande.

Grâce à l’aide d’un ou des agents pénitentiaires, il a réussi à introduire un téléphone portable dans son lieu de détention. Le premier responsable de la maison de force de Tsiafahy l’a reconnu.

«Nous ne sommes pas encore en mesure de préciser qui est son complice mais en tout cas, un ou des agents pénitentiaires sont forcément de connivence avec lui. Le 1er janvier, munis d’un renseignement sur son sujet, nous avons fouillé sa chambre et découvert un téléphone portable. Même scénario le 15 mars dernier. Il a été pris en possession d’un téléphone portable. Nous avons remis les appareils à la Brigade criminelle afin qu’elle puisse les analyser et les exploiter», a expliqué le premier responsable avant de préciser que Djaffar Younous a été placé en cellule d’isolement à la suite de cette infraction.

Kidnapping du patron de Caromad

Hier, Djaffar Younous a été extrait du centre carcéral de Tsiafahy pour être présenté devant le parquet d’Anosy avec six de ses présumés hommes de main arrêtés la semaine dernière par les éléments de la Section de recherche de Fiadanana. L’un d’entre eux est un ressortissant karana.

Ils sont suspectés d’être derrière l’enlèvement du patron de la société Caromad, kidnappé le 4 janvier. Ce dernier n’a été libéré que le 10 janvier après paiement de rançon. Il a été séquestré dans une villa sise à Ambohijanaka.

Les réquisitions effectuées auprès de l’opérateur de téléphonie mobile ont permis de découvrir ceux qui avaient loué la villa et de mettre la main sur les hommes de Djaffar Younous. Lors de l’interrogatoire, certains des suspects ont avoué leur crime  tandis que d’autres ont farouchement nié en bloc les allégations portées contre eux.

A l’issue du défèrement d’hier, l’un des suspects a été placé en détention préventive à Tsiafahy tandis que les cinq autres ont été placés sous mandat de dépôt à Antanimora.

Mparany

 

Les commentaires sont fermées.