Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Manjakamiadana : des habitations risquent de s’effondrer

Manjakamiadana  : des habitations risquent de s’effondrer

Après le passage d’«Enawo», le bilan continue de s’alourdir. Le BNGRC, vient de faire état de 3 morts de plus ainsi que de 25 000 autres sinistrés, par rapport à celui de mardi dernier. Mais encore, plusieurs maisons sont menacées d’effondrement du côté de Manjakamiadana.

Après les fortes pluies persistantes lors du passage d’Enawo, 12 habitations de la Haute ville de la capitale (Manjakamiadana) se trouvent à l’heure actuelle en danger, soit par risque d’effondrement, soit victimes d’un éventuel éboulement.

De ce fait, ces toits font l’objet d’une évacuation actuellement. Une précaution prise après une descente sur terrain des techniciens du BNGRC au début de cette semaine, pour les études techniques des risques, en collaboration avec leurs collègues de l’Institut et observatoire de géophysique d’Antananarivo (IOGA).

Une descente qui va se prolonger durant ce weekend, jusqu’à l’établissement du plan de relèvement au niveau des quartiers de Manjakamiadana. Un plan qui sera réalisé après consultations des riverains et une réunion communautaire de cette localité avec le BNGRC.

Encore des morts et des sinistrés

Le dernier bilan fait effectivement état de 81 morts, 18 disparus, 250 blessés et 424 801 sinistrés. Un bilan qui va sûrement encore s’alourdir du fait que c’est encore provisoire. Jusqu’ici, depuis le cyclone Gafilo en 2004 avec 241 morts, 181 disparus et 900 blessés, Enawo est le quatrième cyclone le plus meurtrier enregistré à Madagascar.

Atsinanana la plus touchée

Avec ses 34 décès, Atsinanana est la région la plus touchée du passage d’Enawo. Elle est suivie d’Alaotra Mangoro et d’Analanjirofo avec respectivement 17 et 7 morts. Sur les 16 régions de Madagascar qui sont concernées par le passage de ce fléau, 6 seulement n’ont pas enregistré de perte humaine, à savoir, Androy, Anosy, Atsimo Andrefana, Betsiboka, Haute Matsiatra et Ihorombe.

Du côté effectif des sinistrés et infrastructures de base endommagées, la région Sava a enregistré le plus grand nombre avec ses 236 456 sinistrés, 335 écoles publiques endommagées et 17 formations sanitaires touchées.

Sera R

 

Les commentaires sont fermées.