Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Gare Routiere d’Andohatapenaka : la CUA réplique et suspend les travaux

Gare Routiere d’Andohatapenaka  : la CUA réplique et suspend les travaux

L’affaire opposant la Commune urbaine d’Antananarivo (CUA) au  ministère auprès de la Présidence, chargé des Projets présidentiels, de l’aménagement et de l’équipement (M2pate) risque de ne pas se terminer de sitôt.

Le week-end dernier, le M2pate a été bien déterminé à clôturer le terrain qu’il a jugé dans les règles. Mais, hier la réponse de la CUA s’est fait pas attendre et a ordonné aux employés sur place de suspendre les travaux. Un véritable bras de fer au sens propre loin d’un  baroud est engagé entre les deux parties. Et déjà, plus d’un se demande quelle sera la réponse du berger à la bergère car à cette allure, ce litige n’est vraiment qu’à son début houleux.

En fait, le directeur de l’Urbanisme et de développement auprès de la Cua, Edison Razafintsihoarana, a effectué une descente inopinée sur le terrain à Andohatapenaka hier. Son objectif est de demander auprès du personnel sur place l’autorisation permettant de dresser la clôture autour du terrain qui d’après ses explications, «Appartient à la société Tiko qui l’a offert à la CUA pour servir de fourrière».

«La CUA n’a aucunement reçu une demande d’autorisation pour poser une clôture sur ce terrain. Donc nous sommes venus sur place pour faire un constat et par la suite d’exiger la suspension de tous les travaux», a déclaré Edison Razafintsihoarana.

Ce responsable a appelé les responsables auprès du M2pate à venir s’expliquer à la CUA. «Nous devons nous mettre d’accord sur les procédures. C’est la CUA qui émet les demandes et le M2pate qui se charge de communiquer un arrêté», a-t-il fait savoir.

Risques d’inondation

Profitant de cette descente sur le terrain, le directeur de l’urbanisme et du développement au sein de la CUA s’est entretenu avec les 10 foyers expropriés suite à ce projet. Selon les explications des familles qui ont commencé à déserter les lieux  hier, «Les indemnités qu’ils ont perçues sont insuffisantes». De plus, les habitants des environs craignent fort une inondation suite au remblayage éffectué sans étude.

«Nous tiendrons pour responsable le ministère car la population environnante va incessamment entreprendre une pétition pour dénoncer ce remblayage sauvage», a conclu ce haut responsable de la Cua.

Il faut rappeler que c’est le directeur général des infrastructures et des projets présidentiels (DGIPP), Lalao Mbolatiana Rajaonarivo, auprès du M2pate qui a dirigé le lancement des travaux de pose de clôture de la future gare routière le week-end dernier. Cette dernière a déclaré que les travaux dureront neuf mois et cette gare routière s’étendra sur une surface de 4 ha. Elle sera construite dans les normes dont le coût total s’élève à 6,5 milliards d’ariary.

Rakoto

 

Les commentaires sont fermées.