Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Femme et développement : le caractère polychrome est un atout à exploiter

Femme et développement : le caractère polychrome est un atout à exploiter

Selon la présidente du « Point focal national femmes pour le développement durable », Ambinintsoa Lucie Noasilalaonomenjanahary, le caractère polychrome des femmes est un atout qu’il faut exploiter si on pense à un véritable développement durable. Interview.

.Les Nouvelles : Qu’ entendez- vous par caractère polychrome des femmes ?

-Ambinintsoa Lucie Noasilalaonomenjanahary : Les femmes sont les seules êtres qui sont capables de penser à la fois, en un rien de temps, à leurs enfants, leur mari, leurs travaux ménagers, leur beauté et la mode. D’où leur caractère polychrome, un don et un atout que les hommes n’ont pas. En milieu rural, une femme enceinte venant du marché portant sur son dos son enfant, les emplettes sur sa tête et un récipient d’eau dans la main, est aussi une autre illustration de ce caractère du point de vue capacité.

. Quel est le lien entre ce caractère et un développement durable ? 

– De par ce caractère polychrome, les femmes sont capables de défendre leur environnement familial, de gérer durablement les revenus et la consommation au sein de leur ménage selon les moyens qu’elles ont en main, et bien d’autres. Par conséquent, si on leur donne l’opportunité, elles sont aussi capables d’intervenir efficacement dans la gestion de leur environnement immédiat pour commencer. Et qui dit gestion de l’environnement, dit aussi développement durable. De ce fait, on ne peut penser à un développement durable, sans leur participation. Cela, sans parler que l’effectif des femmes est toujours supérieur à celui des hommes. A Madagascar, les femmes représentent 50,6% de la population malgache.

. D’après-vous, quels sont donc les lacunes qui ne permettent pas encore à ces femmes de jouer leur rôle dans le développement durable ?

-La vraie place des femmes est négligée à cause de notre culture mais surtout, de l’insuffisance de volonté politique de la part des dirigeants. A titre d’exemple, malgré le fait que Madagascar ait déjà approuvé le protocole de la Communauté de développement d’Afrique australe (Sadc) sur le genre et le développement, une ratification qui donne l’opportunité aux femmes de participer au développement durable du pays, l’objectif de la parité 50/50 n’est pas encore palpable chez nous. A cela s’ajoute aussi l’absence d’initiative et d’audace de la gent féminine, un autre impact de notre culture.

Sera R

 

Les commentaires sont fermées.