Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Art Urbain : le festival « Battle for peace – Ambony ambany » subjugue

Art Urbain  : le festival « Battle for peace – Ambony ambany » subjugue

La 4e  édition du festival «Battle for peace – Ambony ambany» a rameuté les férus  d’art urbain tout au long du week-end.

«From the street to the theater, dance for peace», c’est à travers ce leitmotiv que les compagnies de danses nationales et internationales ont animé un atelier de danse à l’IFM Analakely, samedi dernier. Popping, breaking, locking, roboting, tous les différents styles du hip hop ont été passés au crible. «Mon but est d’acquérir de nouvelles expériences en côtoyant ces danseurs et chorégraphes étrangers pour que je puisse, par la suite, les partager à mes pairs», avance Jessica, parmi les participants à l’atelier.

Et comme c’est un festival d’art urbain, la programmation a laissé la part belle aux performances de graffiti sur les teeshirts des participants avec les inscriptions «Dance for peace».  Sur l’esplanade d’Analakely, la prestation des danseurs a rameuté un public de tout âge, de part et d’autre  de l’horizon, ce qui illustre bien le leitmotiv «Ambony Ambany».

Le clou du spectacle, pour cette quatrième édition de «Battle for peace Ambony ambany», s’est tenu, hier, au gymnase couvert de Mahamasina. Parmi les chorégraphes qui ont clôturé la scène, figure la compagnie malgacho-finlandais Vakana. Encadrée par Didy, elle perfectionne son style dans la danse africaine moderne. «Subtil mélange de hip hop et de danse afro, notre pièce prône la joie, la paix intérieure et par-dessus tout, la volonté de partager cette passion commune pour la danse. Après Madagascar, nous allons rallier la Tanzanie avant de rentrer au bercail, à Helsinki» soutiennent les piliers de Vakana.

Des concours ont également été au rendez-vous, à savoir le show inter-établissement, le battle Bboying 8vs8, le battle 2vs2, le kids battle et la créative battle.

Joachin Michaël

 

Les commentaires sont fermées.