Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Madagascar il y a 100 ans : des traverses pour les chemins de fer

L’Institut colonial de Marseille vient de prier le Président de la Chambre de commerce et d’industrie de Majunga de lui adresser des échantillons des bois susceptibles de faire des traverses pour nos chemins de fer, car les forêts des régions qui en fournissent la majeure partie ont été systématiquement détruites par l’ennemi.

Les traverses des chemins de fer employées par la Compagnie du P.-L.-M. ont comme dimensions : 2 m. 60 de long, 0 m. 21 de large et 0 m. 13 d’épaisseur.

Les principales qualités que doivent remplir ces bois sont l’imputrescibilité et la résistance à l’arrachement des tire-fonds ; on estime qu’ils doivent pouvoir résister à un effort d’arrachement de 4 600 kilos.

«Nous vous serions obligés de vouloir bien nous signaler les différentes essences de bois qui, à votre avis, rempliraient ces conditions, en nous en indiquant la densité et en nous faisant connaître si la situation des forêts dans lesquelles ces essences se trouvent permettrait leur transport facile à un port d’embarquement et les rouages déjà existants qui pourraient s’occuper de la fabrication de ces traverses, en un mot, tous les renseignements qui vous paraîtraient susceptibles de permettre l’étude de cette question.

«Il serait désirable que des exploitants de vos forêts nous adressent des échantillons assez volumineux de ces bois que nous communiquerions aux compagnies de chemin de fer intéressées pour leur permettre de se livrer à des expériences. Ces études entraîneraient certainement une connaissance plus approfondie des bois de nos colonies qui pourraient, de ce fait, s’introduire dans la construction et dans l’ébénisterie.»

Les Annales coloniales

Avis aux exportateurs de minerais uranifères

Conformément aux nouvelles instructions du Département, l’exportation des minerais uranifères radioactifs est interdite à destination des pays neutres pendant la durée de la guerre, la production totale de Madagascar étant réservée à la France et à ses alliés.

Journal Officiel de Madagascar et Dépendances

www.bibliothequemalgache.com

 

Les commentaires sont fermées.