Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Trafic de bois de rose : la loi « Beboarimisa » rendue effective

A l’issue de la rentrée judiciaire, la Présidence a indiqué hier que l’année 2016 a vu la réalisation de plusieurs projets et réformes du système judiciaire. Parmi ceux-ci figurent la mise en place du guichet unique dans les tribunaux, l’instauration des pôles anticorruption (PAC) qui ont remplacé la Chaîne pénale anti-corruption, ou encore la création de la chaîne spéciale de lutte contre le trafic de bois de rose et/ou de bois d’ébène.

En effet, concernant ce dernier point, un décret appliquant l’article 4 de la loi n°2015-056 du 3 février 2016 portant création de la «Chaîne spéciale de lutte contre le trafic de bois de rose et/ou bois d’ébène» et répression des infractions relatives aux bois de rose et/ou bois d’ébène, a été adopté par le ministère de l’Environnement, de l’écologie et des forêts et du  ministère de la Justice.

A titre de rappel, cette loi a été initiée par l’ancien ministre de l’Environnement Ralava Beboarimisa en 2015. Une initiative qui marque une avancée majeure dans la lutte contre ce fléau et qui impacte sur l’économie du pays. Par ailleurs, le texte,  défendu bec et ongles par l’ancien membre du gouvernement, symbolise aussi la fermeté et la volonté du gouvernement d’en finir avec ce trafic depuis 2015 en imposant des peines plus lourdes.

Rakoto

 

Les commentaires sont fermées.