Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Pétanque : la ligue d’Analamanga fait peau neuve

Les efforts fournis par les différents acteurs ne se limitent pas au succès du Championnat de pétanque en 2016. En effet, le nouveau président Mbolatiana Andriamiarana, plus connu sous le pseudonyme de Mbola Namana, a présenté son équipe, hier, lors dune conférence de presse au Colbert à Antaninarenina. Une équipe homogène avec des idées innovatrices, sur le plan administratif et technique, avec des visages bien connus de la discipline.

«Le nouveau bureau de la ligue d’Analamaga est mis en place pour un mandat de quatre ans. Et nous avons la chance d’être entourés de membres et partenaires assez expérimentés pour mener à bien nos activités. A l’image du sénateur Berthin Randriamihaingo qui est le parrain de la ligue d’Analamanga», a déclaré le président Mbolatiana Andriamiarana. Une plateforme de communications, voire un site web, a été mise à la disposition de tous les passionnés de pétanque dans la ligue d’Analamanga et les autres régions.

Pour ce mandat quadriennal, le nouveau bureau a annoncé que le calendrier de la saison en cours est déjà mis en ligne sur le site de la ligue. Le rendez-vous le plus proche étant le tournoi amical qui aura lieu les 25 et 26 février prochains au Paddock (ndlr, près du kianjan’ny kanto) et au boulodrome de CBT à Mahamasina. Il y aura des revenants, des amateurs, des boulistes plus chevronnés, sans oublier les dames.

Les participants pourront choisir entre deux tableaux. En doublette, il y aura les seniors élites, les vétérans et les dames. Les amateurs, quant à eux, disputeront les rencontres en triplette. «En tant que passionné de sport et responsable dans le pays, c’est toujours un plaisir de pouvoir épauler les sportifs. La passion et la collaboration peuvent toujours faire la différence pour développer une discipline. La prise de responsabilité de tout un chacun est aussi importante que les soutiens financiers ou matériels», a conclu Berthin Randriamihaingo.

Rojo N.

 

Les commentaires sont fermées.