Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Magistrature : 57 magistrats intègrent la justice

Magistrature  : 57 magistrats intègrent  la justice

57 nouveaux magistrats viennent d’intégrer le corps judiciaire malgache hier.

Magistrate de formation, la ministre des Affaires étrangères, Béatrice Attalah a été choisie par la promotion sortante composée de 57 nouveaux dmagistrats de la filière judiciaire pour être leur marraine. Elle était présente au rendez-vous à la sortie officielle du groupe composé de cinquante sept nouveaux magistrats hier lors d’une cérémonie. Lors de son discours au Centre de conférences international  (CCI) d’Ivato, la ministre des Affaires étrangères a saisi l’occasion de s’adresser aux nouveaux diplômés.

«Depuis quelques années, l’autorité judiciaire est accusée par nos concitoyens d’être, à tort ou à raison, corrompue et impartiale. Mécontents et déçus par les dérives du système judiciaire, ils ont de plus en plus recours à une justice parallèle coutumière. En pratiquant le Dina dans sa version la plus extrême, connu sous l’expression de  vindicte populaire, les justiciables manifestent leur incompréhension face aux décisions rendues par le juge. De telles pratiques sont contraires aux Droits de l’Homme et libertés individuelles prévus par notre Constitution», a-t-elle déclaré.

« Rigueur, droiture, intégrité et impartialité »

L’ancienne habituée du Tribunal de première instance (TPI) d’Antananarivo n’a pas manqué de rappeler que, «Votre rôle ne consiste pas seulement à appliquer le droit mais également de faire comprendre vos décisions rendues publiquement à l’audience. Vous devez favoriser une justice de proximité».

Selon elle, en effet, de nombreux défis attendent ces nouveaux diplômés, en l’occurrence celui de redorer le blason du système judiciaire et de reconquérir la confiance des justiciables. «Mettre en place une justice neutre, impartiale, probe et crédible n’est pas chose aisée. Vous avez acquis un savoir-faire et des connaissances théoriques à l’ENMG. C’est certes essentiel pour pouvoir exercer la profession, un magistrat devra également faire preuve d’une grande vertu irréprochable tel que la rigueur, la droiture, l’intégrité et impartialité, l’indépendance et le désintéressement», a-t-elle soutenu avant d’ajouter, «Soyez le reflet d’une magistrature intègre et impartiale, en véritables acteurs du changement».

La cérémonie officielle de remise des diplômes aux nouveaux magistrats de la promotion «Filamatra» d’hier a vu la présence de nombreuses personnalités, entre autres des Chefs d’institution, des membres du gouvernement, des membres du Conseil Supérieur de la Magistrature de Madagascar ainsi que des autorités civiles et militaires.

Si la filière judiciaire a été parrainée par la ministre des Affaires étrangères, la filière administrative a été sous la houlette du président de la Haute cour constitutionnelle (HCC) Jean-Eric Rakotoarisoa, tandis que la filière financière a, quant à elle eu comme parrain le Secrétaire général adjoint du gouvernement Misa Razafindrakoto.

Jao Patricius

 

Les commentaires sont fermées.