Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Droits sociales : la Cnaps accompagne les CTD

Promouvoir les droits sociaux des travailleurs. Ce volet figure, durant cette année, au menu des activités de la Caisse nationale de prévoyance sociale (Cnaps) dont le coup d’envoi a été donné  avant-hier dans la région de Bongolava, plus précisément dans la ville de Tsiroanomandidy. Ceci a été marqué par le lancement officiel des formations des Collectivités territoriales décentralisées (CTD) concernant les obligations des employeurs conformément aux textes en vigueur.

Cette intervention entre dans le cadre du protocole d’accord entre la Cnaps et le ministère de l’Intérieur et de la décentralisation, concernant les droits des Employés de courte durée (ECD) au sein des CTD, lequel a été signé la semaine dernière. Dans la région de Bongolava, des représentants issus de 36 communes, notamment des maires et des conseillers municipaux, ont répondu présents lors des séances de renforcement de capacités de deux jours.

Ces derniers, notamment le maire de la  Commune urbaine de Tsiroanomandidy, Mananjara Jaona Razafindredohy, ou encore celui de la Commune rurale de Mahasolo, Rajaonarivelo, ont reconnu que les droits des ECD municipaux dans leurs circonscriptions respectives sont bafoués. Mais, ces responsables se sont engagés

à inverser cette tendance, en émettant leur souhait de pouvoir éponger les dettes des communes à l’endroit de la Caisse.  Le directeur général de la Cnaps, Arizaka Raoul Rabekoto, a tenu à rappeler qu’il est du devoir des employeurs de verser les cotisations de leur personnel pour que celui-ci puisse bénéficier de ses droits en protection sociale.

Les enfants, meilleurs vecteurs de messages

L’événement a également été marqué par la mise en place du Club « Cnaps Zandriolona » dans la région Bongolava.  Ce concept entre dans la politique de vulgarisation du Code de prévoyance sociale de la Caisse, qui estime que les enfants, qui ne sont autres que les travailleurs et les patrons de demain,  méritent de connaître leurs droits sociaux dès leur bas âge. En outre, ils peuvent sensibiliser leurs parents et leur entourage sur ces sujets. Ainsi, 105 élèves issus du Collège St-Marie à Tsiroanomandidy ont rejoint ce club.

Fahranarison

 

Les commentaires sont fermées.