Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Réconciliation nationale : le manque de volonté pointé du doigt

La réconciliation nationale est toujours en attente de concrétisation, malgré que la loi en la matière ait déjà été déclarée conforme à la constitution par la Haute cour constitutionnelle (HCC). Pour certains acteurs, ce processus est pourtant primordial avant la tenue des prochaines élections, notamment la présidentielle.

«Nous ne pourrons jamais procéder aux élections sans entamer le processus de la réconciliation nationale» a indiqué le leader du Comité pour la réconciliation nationale Tabera Andriamanantsoa, lundi dernier à Alarobia. Ce dernier insiste ainsi sur cette démarche et dit pouvoir avancer quelques propositions si nécessaire. Mais force est de constater que la volonté de franchir le pas n’y est pas encore.

Pour sa part, l’ancien chef de l’Etat Marc Ravalomanana estime que la réconciliation nationale est nécessaire. «Il ne s’agit pas uniquement de nous, les Malgaches, car la communauté internationale le pense également», a-t-il indiqué hier à Anosy.  Mais pour l’heure, «La volonté manque à l’appel», a-t-il indiqué en expliquant que c’est le principal obstacle à sa mise en œuvre. La mise en œuvre du processus de réconciliation nationale reste alors très attendue par les différents partis sauf que la promulgation de la loi y afférente tarde à venir.

T.N

Les commentaires sont fermées.