Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Penjy Randrianarisoa : « Les subventions de l’Etat ne suffisent pas »

Penjy Randrianarisoa  : « Les subventions de l’Etat ne suffisent pas »

Le premier trimestre de l’année 2017 touchera à sa fin d’ici quelques semaines. Dans une interview exclusive, le maire de la commune rurale d’Ivato, Penjy Randrianarisoa, a fait le point sur l’avancement des actions de développement dans sa circonscription.

*Les Nouvelles : La commune rurale d’Ivato se démarque par ses activités de développement.  Avez-vous obtenu des subventions à ce sujet ?

-Penjy Randrianarisoa : Je déclare sans ambages que nos relations et nos collaborations avec le pouvoir central sont au beau fixe. Le mois de janvier dernier,  la commune d’Ivato a bénéficié d’une subvention de 9,5 millions d’ariary de la part de l’Etat malgache. Ce mois de février, nous avons obtenu cette même enveloppe. Ces subventions sont d’une grande utilité pour soutenir et appuyer nos efforts de développement.

*Autant dire que vous êtes bien subventionnez…

-Par définition, une subvention ne suffit pas à elle seule pour assurer les charges ainsi que la survie de la commune. Les collectivités territoriales devront compter en grande partie sur leurs propres ressources. Pour notre cas, nous nous efforçons de booster et d’améliorer les recettes de la commune par le biais des différents droits et taxes conformément aux dispositions de la loi 2014/020 et de la loi de finances 2017. Par ailleurs, notons que la  commune d’Ivato est parmi les 24 communes bénéficiaires du CLD (Comité local de développement) d’une enveloppe de 200 millions d’ariary dans le district d’Ambohidratrimo.

*Parlant de promesse, qu’ en est-il du projet de construction du marché d’Ivato

– Je tiens également à préciser que notre politique de développement est axé principalement sur la construction ou la réhabilitation d’infrastructures répondant au mieux aux besoins de la population. Ainsi, après la dotation l’an dernier d’un camion destiné à l’enlèvement des ordures ménagères, le gouvernement nous a également promis la construction du marché d’Ivato pour faire de la commune une commune pilote et vitrine du développement dans la Grande île. Nous gardons espoir que ce grand projet sera réalisé pour le bien-être de la population d’Ivato et cela profitera en même temps à la Nation entière, vu la position de la commune d’Ivato comme portail de la Grande île.

*Qu’en est-il du partenariat privé ?

– En fait, nous envisageons d’explorer d’autres pistes telles les partenariats avec plusieurs agences de développement ou organismes internationaux dont l’AFD, l’Agetipa, le JICA,…. Notamment en matière d’aménagement du territoire.

*Outre le volet infrastructure, quels sont selon vous les autres piliers du développement de votre circonscription ?

-Comme je l’ai déjà dit, il n’y a de richesse que d’homme, selon l’adage bien connu. On fait en sorte que chaque employé de la commune soit une solution à un problème donné. C’est un défi quotidien. Les ressources humaines  de la commune sont dispersées au niveau des services auxquels sont assignés des tâches bien définies. Elles s’efforcent d’améliorer rapidement et de manière transparente, loin de la corruption, les services à rendre aux contribuables, notamment  en matière de paperasserie administrative.

*Vers la fin de l’année 2016, vous avez lancé les travaux de construction d’un nouveau « Tranompokonolona » à Mandrosoa Ivato. Où en sont ces travaux actuellement ?

-Les travaux avancent comme prévu. Nous nous attelons maintenant à la mise en place de la toiture, avant de réaliser les travaux de finition. Je tiens à rappeler que la construction d’une salle des fêtes est un projet d’utilité publique. Ce genre d’infrastructure contribue également à l’amélioration des recettes de la commune.

*Les observateurs ont constaté que la devanture de la commune a changé avec la construction de bâtiments comportant un certain nombre de boxes. Pouvez-vous nous en dire plus ?

-En effet, il s’agit de boxes qui proposeront à la population d’Ivato un certain nombre de services de proximité dont le paiement des pensions pour les retraités, le paiement des factures de la Jirama…  Ils répondent à une nécessité d’améliorer davantage les besoins grandissants de service public tout en améliorant  l’esthétique visuelle de la commune. Ces nouvelles infrastructures devraient être inaugurées incessamment.

Recueillis par Nadia

 

Les commentaires sont fermées.