Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Suspicion de corruption : le chef Cisco de Fandriana aurait démissionné

Suspicion de corruption  : le chef Cisco de Fandriana aurait démissionné

Une mauvaise image. La tentative de corruption démasquée lors de la validation de la liste des maîtres Fram à recruter pour la quatrième vague de recrutement d’enseignants Fram aurait laissé une image négative à la Circonscription scolaire (Cisco) de Fandriana. Pointé du doigt dans cette affaire, le chef Cisco locale aurait démissionné, mais le ministère de tutelle dément l’information.

Infondée. Cette information, qui circulait depuis quelques jours sur les réseaux sociaux, n’est plus justifiée, selon le ministère de l’Education nationale (Men). Le Directeur de Technologie d’information et de la communication (Dtic), Serge Thierry Tsitohara, joint hier au téléphone, l’a souligné. « Nous n’avons pas encore reçu un avis officiel sur ce sujet. Ce responsable est encore en exercice en ce moment. D’ailleurs, consulté sur cette question, le Directeur régional de l’Education nationale (Dren) local a précisé n’avoir reçu aucune lettre de démission de la part du chef Cisco de Fandriana, Tomboniaina Andriatsimandravalazasoa, jusqu’à maintenant », a informé notre source.

L’origine d’une telle rumeur reste méconnue, mais le ministère de tutelle attend la version officielle du concerné

sur cette affaire pour savoir si ce dernier aurait vraiment l’intention d’abandonner son poste. Tout compte fait, les enquêtes sur l’origine de cette tentative de corruption suivent encore leur cours. Ainsi, personne n’est encore déclarée coupable dans cette affaire qui, rappelons-le, concerne le changement de trois noms de nouvelles recrues dans la liste définitive des enseignants à recruter, publiée officiellement. Une situation, qui a entraîné la reprise de l’élaboration de ladite liste conformément à la décision du ministère de tutelle.

Appel à la vigilance

En dépit des mesures de sécurisation prises, le ministère de tutelle reconnaît le fait que le recrutement de maîtres Fram n’est pas à l’abri d’actes de corruption et d’usurpation sous différentes formes. Raison pour laquelle le directeur des ressources humaines au sein de ce département ministériel lance un appel à la vigilance de la part des concernés.

Ce dernier de souligner que, « La réception des dossiers des enseignants se fait gratuitement et sans l’intermédiaire d’aucune  personne ni d’un syndicat. Seuls les enseignants inscrits dans la liste des recrues doivent préparer et faire parvenir leurs dossiers au niveau de leurs Cisco et Dren respectives ». Il faut rappeler que, suite à la demande des enseignants, la date limite de la réception des dossiers est reportée jusqu’à fin mars. Parallèlement, les Cisco dressent les listes additionnelles comme l’a informé le Dtic. A cet effet, la remise de contrat prévue pour le mois d’avril connaîtra quelque changement.

Fahranarison

 

Les commentaires sont fermées.