Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Elles font la loi

Elles font la loi

Pendant que les hommes s’occupent des affaires du pays, si on peut le dire ainsi, les femmes font parler d’elles dans les coulisses. Leaders du pays, de la capitale, de l’opposition et même en affaires, en un mot, dans tous les domaines pertinents contrairement aux idées machiste et mysogyne qui font que la place de la femme est au foyer.

La femme d’aujourd’hui a son mot à dire et elle le dit et l’accomplit. La mairie de la capitale est dominée par des femmes, non pas en nombre mais en idéologie. Une maire et trois ferventes opposantes qui ne lâchent jamais prise. Bien qu’il s’agisse d’un combat perpétuel, ces dames ne se battent pas dans la rue ou dans un bain de boue comme les hommes les aiment, mais sur un terrain décent.

Dans  les médias ou au tribunal, aucune ne veut céder. A peine le verdict du tribunal est sorti que la CUA entend déjà convoquer une nouvelle session pour approuver la même affaire portée en justice. Comme quoi mieux vaut rencontrer le diable qu’une femme déterminée.

Pour ce qui est des affaires du pays, c’est la même chose. Quelques femmes proches du chef de l’Etat semblent souffler le chaud et le froid au pays. Une d’entre elle avait même fait l’objet d’une convocation car suspectée de détournement de fonds publics, mais n’a jamais comparu devant le tribunal. A l’Assemblée nationale, les parlementaires la “respectent“. A  Iavoloha, c’est toute une autre histoire.

Il est vrai que l’objectif 50-50 n’a pas été atteint en matière de parité hommes-femmes, mais déjà avec 30%, les femmes commencent bien à se singulariser.

Tahina Navalona

Les commentaires sont fermées.