Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Echos du week-end : Mahaleo indémodable, Francis Turbo toujours drôle

Echos du week-end : Mahaleo indémodable, Francis Turbo toujours drôle

Durant ce week-end, malgré de nombreux spectacles assurés par des grosses pointures dont certains se sont tenus au même moment, les fans sont venus nombreux à soutenir leurs idoles.

Vendredi dernier, Olombelo Ricky a donné un cabaret au Piment café à Behoririka. Au même moment, Samoëla s’est aussi produit sur scène au Dôme RTA Ankorondrano en invitant le groupe  RyKala Vazo. Et enfin, Francis Turbo a donné son premier spectacle de l’année dans la capitale au CCEsca Antaninema. Et toutes les salles étaient remplies.

Mahaleo, toujours au top !

Le groupe légendaire Mahaleo a célébré son 45è anniversaire avec un public enthousiaste  hier au palais des Sports et de la culture de Mahamasina. Plus de place libre, certains fans ont décidé de rester à l’extérieur du bâtiment, accompagnés de leur guitare et autour de quelques verres pour chanter à leur tour quelques titres du groupe. A l’intérieur, l’ambiance était aussi chaude. Malgré l’existence du petit livret, les spectateurs chantaient en symbiose avec les artistes sur scène.

Par rapport aux précédents spectacles, Mahaleo a révisé son répertoire en interprétant les incontournables « Hanaraka anao », ou encore « Efa tara loatra ». Il a aussi chanté les anciens titres qui sont moins connus du grand public sans oublier les nouveautés comme

« Raozy » interprété par Dama. Tout était presque parfait, à part le grand écran qui n’a pas fonctionné et qui aurait dû  projeter les textes du groupe. Après ce spectacle, le groupe effectuera une tournée nationale avec une trentaine de dates prévues dans toute la Grande île.

Francis Turbo, l’humoriste le plus bankable

En effet, Francis Turbo a donné deux spectacles ce week-end. Le premier s’est tenu vendredi dernier au CCEsca à Antanimena et le second a eu lieu hier au même endroit. Ils se sont tous déroulés à guichets fermés. Des chaises ont été même ajoutées pour satisfaire ses centaines de fans. Même si certain de ses sketchs ont été déjà interprétés auparavant, le public semble toujours apprécier l’humour de l’artiste, surtout lorsqu’il interprète le rôle d’un jeune paysan à la découverte des merveilles de la villes.

Holy Danielle

Les commentaires sont fermées.