Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Déshydratations : une source éventuelle de maladie

Déshydratations  : une source éventuelle de maladie

En cette période de chaleur intense, on a tendance à oublier les effets de la déshydratation. Pourtant, selon le médecin chef du CSB II Namontana, le docteur Samimamy Andrianirina Makasoa, elle peut être l’origine de certaines maladies. Interview.

* Les Nouvelles : Si on commençait par définir d’abord la déshydratation ? 

– Docteur Samimamy Andrianirina Makasoa : La déshydratation correspond à une diminution excessive de l’eau contenue dans nos tissus. Elle se manifeste par une sensation de soif intense accompagnée d’une grande diminution de l’urine, due, par exemple, à une transpiration abondante.

*Comment peut-elle devenir une source éventuelle de maladie ?

– Le corps humain élimine en permanence de l’eau essentiellement par l’urine, la respiration et surtout la transpiration. Pour maintenir l’organisme en bonne santé, les pertes en eau doivent être toujours compensées avec un apport adéquat en boisson. Le cas contraire, la personne concernée présente une perte de force et une fatigue anormale qui se traduisent par une somnolence inhabituelle. Elle devient par la suite vulnérable et la cible des maladies comme la grippe et autres.

* Quelles sont les principales causes de la déshydratation ?

– Plusieurs causes peuvent être à l’origine de la déshydratation. Mais ce que j’aimerais souligner ici est la canicule qui sévit actuellement. Une chaleur inhabituelle à laquelle la majorité des Tananariviens ne sont pas préparer, à la différence des personnes qui vivent sur les côtes. Les nourrissons et les personnes âgées sont ainsi les proies faciles de certaines maladies.  En effet, la transpiration abondante en cette période de chaleur torride conduit à une perte excessive non seulement d’eau mais aussi de sels minéraux qu’on devrait toujours compenser, ce qui n’est pas dans leurs habitudes. Dans cette situation, ce qui est déplorant, ce sont surtout ceux qui exercent de grands efforts physiques et qui ne boivent pas suffisamment d’eau.

*Quelles solutions faut-il donc prendre ?

– A part le fait de boire au moins 1,5 litre d’eau par jour pour les jeunes et les adultes, un peu moins pour les personnes âgées et les enfants. Il faut réaliser une grande campagne de sensibilisation sur les mauvais effets de la canicule sur la santé. Cette campagne est facile à réaliser au niveau des fokontany s’ils ont des agents communautaires de la santé. Le cas échéant, utiliser les médias dans cette campagne de sensibilisation.

Propos recueillis par Sera R

 

Les commentaires sont fermées.