Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Behoririka : les marchands se rebiffent

Behoririka  : les marchands se rebiffent

Les marchands ambulants longeant la rue de Behoririka depuis la station Shell jusqu’au pont, refusent de rejoindre leur nouvel emplacement. Ils sont effectivement affectés par la mairie du troisième arrondissement dans la ruelle qui sépare l’EPP de Behoririka et les immeubles Citic et OMH. Cette rue  a été auparavant occupée par les marchands d’éponges qui sont actuellement déplacés au bord du lac, juste en face du Foyer évangélique.

Pour justifier leur refus, les marchands ont évoqué l’insalubrité des lieux, la part de terrain, qui est de moins d’un mètre carré, attribuée à chacun d’eux. De plus, l’endroit ne peut les contenir tous, car au dernier recensement effectué par la mairie, leur effectif dépasse les 180. Or, c’est à peine si la ruelle en question peut contenir une centaine de commerçants.

Ainsi, ils ont rejoint, hier, leur place d’origine, tout en étant totalement aux aguets comme auparavant. « Je préfère de loin continuer le jeu de cache-cache avec les agents de la mairie plutôt que de vendre dans cet endroit », a souligné une marchande.

Seuls les marchands de sacoches qui occupent le devant de Luxor et de l’EPP ne se sont pas inquiétés. Quant aux marchands de meubles qui étaient sous le pont, ils ont déserté les lieux, n’ayant reçu l’autorisation d’y vendre que tous les mercredis.

Sera R

 

Les commentaires sont fermées.