Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Ambatondrazaka : le CLD à pied d’œuvre

Ambatondrazaka  : le CLD à pied d’œuvre

Les litiges relatifs à l’utilisation des subventions allouées au Comité local de développement du district d’Ambatondrazaka ont été aplanis après la réunion mensuelle des membres. Le délai d’exécution des travaux ne doit pourtant pas dépasser le mois de mars prochain.

Tout est rentré dans l’ordre au sein du Comité local de développement (CLD) du district d’Ambatondrazaka. La répartition du budget destiné aux 22 communes de la circonscription a été réorganisée en présence du représentant du préfet, du sénateur et de la députée Auréline Andriamasimanana, présidente du comité. La mise en place d’un comité de suivi pour le contrôle et l’évaluation des dépenses a été décidée parallèlement. Les 6 millions d’ariary débloqués par commune serviront à équiper le bureau de 12 maires et à la remise aux normes des infrastructures d’adduction d’eau potable dans une dizaine de communes. Le reste de l’enveloppe devra servir à réhabiliter la route desservant la Commune rurale de Didy qui risque le désenclavement total, ont tranché les membres du CLD du district d’Ambatondrazaka au cours de cette réunion.

Rappelons que, n’ayant pas été informée des intitulés des projets mis en place dans le cadre de ces subventions communales, la députée Auréline Andriamasimanana, en tant que présidente du CLD, a bloqué auparavant leur démarrage en refusant de les reconnaître.

Solo/Manou

 

Les commentaires sont fermées.