Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Santé – Cancer : deux tiers des patients au stade avancé

Santé – Cancer  : deux tiers des patients au stade avancé

A Madagascar, 70% des patients atteints de cancer qui rejoignent les hôpitaux ou les centres de traitements sont tous au stade avancé.

Selon le radiothérapeute et oncologue, le Professeur Florine Josoa Rafaramino, «Bon nombre de ces patients sont même au stade de métastase», le stade qui correspond à la propagation de la maladie dans tout l’organisme.

Plusieurs raisons ont été citées comme source de cette situation. Entres autres  l’incapacité des concernés de détecter à temps les premiers signes de la maladie, la peur de consulter un médecin auprès des centres de santé, le fait de se contenter des soins traditionnels et de se faire consulter qu’en dernier recours, sans parler de l’éloignement des centres de soins pour certains.

Cependant, «Plus on détecte à temps le cancer, plus on a des chances de soigner et guérir le patient», a souligné le docteur Chuk Hen Shun Léontine Rabarijaona, du service Oncologie de l’HJRA Ampefiloha.

40% du tabagisme

Le tabac et la prise de drogue douce, comme le cannabis, arrivent en tête des causes de cancer. A Madagascar, ils sont loin des autres facteurs de risque avec un taux de 40%. Ils sont responsables de plus de 8 cancers du poumon et des voies aérodigestives supérieures. Ils sont aussi impliqués dans le développement des cancers du foie, du pancréas, de l’estomac et du rein. Environ un quart des décès par cancer sont causés par le tabac et la prise de drogue.

Mieux vaut prévenir que guérir

Placé encore sous le thème en 2016 «Nous pouvons, je peux», la journée mondiale contre le cancer a été célébrée samedi au CSB II de Namontana par le ministère de la Santé, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) à Madagascar et l’Association d’appui à la radiothérapie et l’oncologie de Madagascar (Arom).

«Mieux vaut prévenir que guérir». A ce sujet, une course à pied a été entreprise, tout en distribuant des tracts de sensibilisation pour prévenir le cancer tout au long du parcours. Un parcours qui a commencé à l’hôtel de ville d’Analakely jusqu’au CSB II Namontana, en passant par l’hôpital Hjra Ampefiloha où il y a eu des démonstrations de mouvements gymniques.

«L’objectif est de sensibiliser la population à pratiquer du sport, un des moyens efficaces pour prévenir le cancer, en sus de la consommation d’aliment sain», a indiqué le docteur Chuk Hen Shun Léontine Rabarijaona.

Sera R

 

Les commentaires sont fermées.