Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Inflation rampante

Inflation rampante

Les prix flambent, l’inflation galopante. En l’espace de quelques jours, le coût de la vie connaît une recrudescence rampante dans la  capitale. Plus de règle ni de contrôle strict, la tendance est à la hausse au détriment du faible pouvoir d’achat des Malgaches. Chaque jour un prix différent.  Le kilo du riz n’est pas le seul en cause car celui des autres céréales repartent également à  la hausse au jour le jour. Le sucre, l’huile…les écolages et d’ici le ticket des transports publics, jusqu’à quand les Malgaches peuvent tenir ?  il a suffi d’ une simple rumeur de pénurie qui s’est propagée comme une traînée de poudre chez la population,  pour créer une véritable psychose et panique générale dans la capitale.

Même si aucune statistique officielle n’est encore publiée, nul besoin d’analyse et de comparaison pour se rendre compte que l’inflation à 6%, enregistrée au mois de mars 2016 va connaître une augmentation plus rapide au cours de ce mois de février. Sous cet angle et devant le contexte actuel, attendre une déflation relève de l’ utopie. D’ailleurs au niveau des responsables étatiques, ils semblent impuissants à maîtriser la situation.

Les  Malgaches ont vu pire. Beaucoup se souviennent encore de la fameuse coopérative du temps de la deuxième république. Munis d’un carnet, les membres de chaque famille se sont relayés de bonheur pour faire la queue devant le Fokontany dans l’espoir de recevoir quelques kilos de riz, appelé communément stock tampon.

Personne ne souhaite plus revenir en arrière. Sauf si l’Etat ne trouve pas les moyens efficaces et radicaux pour mettre fin aux spéculations et aux rétentions de stock. Les Malgaches pouvaient survivre au changement climatique, mais de là à s’adapter à la vie chère, loin de la croissance économique escomptée, c’est  largement au-dessus du pouvoir d’achat des 22 millions des Malgaches.

Andry Rabeson

 

Les commentaires sont fermées.