Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Taxi-be : le ticket à 500 ariary à partir du 1er février

Taxi-be  : le ticket à 500 ariary à partir  du 1er février

Aucune négociation possible. L’Union des coopératives de transporteurs urbains (UCTU) applique une nouvelle hausse des frais des taxis-be. Lesquels seraient révisés à 500 ariary à partir du 1er février et sans demi-tarif. Mais, cette décision n’a pas été adoptée à l’unanimité.

Retour  à la case départ. L’augmentation du prix du ticket de bus, appliquée pendant une semaine au mois de novembre 2016, est de nouveau au centre de l’actualité, en dépit des mesures prises par l’Etat, notamment l’octroi de compensations aux transporteurs après les récentes hausses des prix à la pompe.

«Le retard du paiement de ces subventions, conjugué avec la nouvelle hausse des prix du carburant, a amené quelques membres de l’UCTU à revenir sur leur décision relative au maintien des frais à 400 ariary» a souligné le président de l’UCTU, Bernardin Andriambinintsolomora.

Une telle disposition ressort de l’Assemblée générale extraordinaire qui s’est déroulée, hier, à Ambodivona. Ce, malgré le fait que les représentants de l’Agence de transport terrestre (ATT) soient venus sur les lieux pour annoncer que les arriérés de compensations pour le compte de 2015 sont déjà disponibles auprès de leurs coopératives respectives. Les procédures de paiement des compensations, de novembre 2016 à avril 2017, seraient également en cours. Des annonces qui n’ont nullement poussé les présidents de coopératives à changer d’avis par rapport à leur décision de réviser leur tarif.

Maintien du tarif pour quelques coopératives

L’application d’une telle disposition serait sans conteste un  véritable coup dur pour les usagers qui font face ces derniers mois à la baisse progressive de leur pouvoir d’achat, suite à la hausse généralisée des prix sur les marchés. Toutefois, certaines coopératives ne comptent emboîter le pas aux autres membres de l’UCTU comme cela a été le cas au mois de novembre où  45% des coopératives ont maintenu leurs frais de bus à 400 ariary.

Il s’agit notamment des coopératives réunies au sein du «Fitaterana mendrika et Antananarivo», en l’occurrence  Mirindra, Sitraka, Kofitama, Mihary, Onja ou encore Miorina. Les frais des taxis-be seront ainsi maintenus à 400 ariary pour les lignes 194, 109, 143, 165 ou encore 192…

Fahranarison

 

Les commentaires sont fermées.