Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Perspectives du MAE : associer la diaspora au développement

Perspectives du MAE  : associer la diaspora au développement

La diaspora au service du développement et les aspects socioéconomiques de la diplomatie sont les deux axes majeurs du ministère des Affaires étrangères cette année.

La diaspora sera au centre des actions de la diplomatie malgache cette année. C’est l’un des principaux messages  annoncés par la ministre des Affaires étrangères Béatrice Atallah, hier, à Manandona, en marge de la présentation de vœux du Nouvel an du personnel de son département.

A entendre le chef de la diplomatie malgache, les citoyens malgaches résidant à l’extérieur ne constituent pas seulement «un levier qui peut accompagner le pays dans son développement, mais ils peuvent aussi être une force d’idée». «Il est temps pour nos compatriotes résidant à l’extérieur de contribuer au développement d’un pays qui leur a beaucoup donné», a indiqué la ministre des Affaires étrangères hier.

Profilage

Pour appuyer cet appel, le ministère des Affaires étrangères a récemment mis en place une stratégie spécialement conçue à leur égard. C’est le cas d’une direction, chargée essentiellement de plancher sur le cas de la diaspora, à savoir ses attentes et  appréhensions.  A ce titre, un atelier de restitution du projet de profilage de la diaspora malgache en France s’est d’ailleurs tenu le 1er septembre dernier. Il en est sorti, entre autres, un document visant à améliorer les informations sur la diaspora malgache en France afin de connaître ses principales caractéristiques et ses attentes en vue de faciliter son engagement pour le développement de Madagascar.

Cette année, le ministère des Affaires étrangères se penchera aussi sur l’apport direct des actions de son département par rapport aux activités économiques du pays, et par extension, au quotidien des Malgaches. C’est le cas, notamment, des visites de hautes personnalités dans le pays.

«Dans les prochains mois, d’autres hautes personnalités effectueront des visites officielles dans notre pays. A mes yeux, il est temps de transformer ladite visibilité en un levier de développement. Mon département agira plus en tant qu’acteur de développement et les axes prioritaires de la diplomatie malgache seront essentiellement focalisés sur les aspects socio-économiques», a-t-elle récemment insisté.

Toujours dans cette optique, le ministère est en train de solliciter la tenue d’une rencontre «Francophonie économique» ou  «Comesa économique» dans le pays.

Jao Patricius

 

Les commentaires sont fermées.