Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Approvisionnement en eau : Tsiazompaniry peut alimenter Ikopa pour 44 jours

Approvisionnement en eau  : Tsiazompaniry peut alimenter Ikopa pour 44 jours

La Jirama a procédé à l’ouverture d’une partie des vannes au niveau du barrage de Tsiazompaniry pour  prévoir un éventuel problème d’approvisionnement en eau à Antananarivo. Cette infrastructure n’est toutefois en mesure d’alimenter le fleuve d’Ikopa que pour une durée de 44 jours, d’après les explications techniques.

La Jirama tente de rassurer les usagers de la capitale après la crainte d’une pénurie d’eau quelques jours auparavant. La compagnie d’eau et d’électricité a opté comme solution d’urgence l’ouverture des vannes de Tsiazompaniry pour satisfaire les besoins en eau à Antananarivo. Une augmentation du niveau d’eau aux alentours du barrage d’Ikopa est constatée depuis cette opération.

Le niveau d’eau sur le barrage d’Ikopa a été de 1,50 m, hier vers midi, lors d’une descente effectuée par une équipe de la Jirama sur les lieux. «Le seuil attendu pour l’approvisionnement en eau à Antananarivo est atteint, en dépit de la longue période d’étiage. Le lac Mandroseza est donc à nouveau alimenté, après l’ouverture d’une partie des vannes à Tsiazompaniry qui alimente le fleuve d’Ikopa» a avancé un responsable auprès de la Jirama.

D’après les explications techniques auprès de cette société, la quantité d’eau pompée à partir du fleuve d’Ikopa pour l’alimentation du lac Mandroseza est de 8000 m3 par heure actuellement, soit 192 000 m3 par jour. La quantité d’eau du lac Mandroseza est de 200 000 m3 en ce moment, si le besoin de la ville varie entre 175 000 à 185 000 m3 par jour.

Un seuil à ne pas dépasser

Toutefois, le barrage de Tsiazompaniry est en mesure d’alimenter  le fleuve  d’Ikopa durant 44 jours, à partir de l’ouverture d’une partie des vannes. «Avant cette opération, le volume d’eau à Tsiazompaniry a été à 60 100 000 m3. Le volume d’eau dévié dans le fleuve d’Ikopa est de près de 6 000 000 m3. Néanmoins, cette opération d’évacuation d’eau ne peut pas dépasser le seuil des 20 000 000 m3», a avancé une autre source auprès de la Jirama.

A l’instar de cette solution d’urgence, la Jirama a également rassuré que les travaux concernant les nouvelles infrastructures de production d’eau à Mandroseza sont terminés à 78%, ceux effectués à Ankadivoribe (qui approvisionne l’axe sud de la capitale) sont achevés à 75%. Ce qui permettra d’augmenter l’approvisionnement en eau dans le centre  ville.

Riana R.

 

Les commentaires sont fermées.