Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

La faim justifie les moyens

La faim justifie les moyens

La situation est alarmante malgré le semblant de calme régnant dans la ville des Mille, au bord d’une pénurie d’eau. Beaucoup de gens se sont précipités pour voir l’Ikopa presque sec. Contre toute attente, les riverains sont devenus pêcheurs et l’information n’a pas tardé à se répandre dans les villages avoisinants. On a assisté à une véritable ruée de personnes venues pour pêcher les poissons qui flottaient à la surface.

Le ministère de la Santé a tout de suite envoyé un communiqué afférent à la situation en indiquant que les poissons seraient empoisonnés et ne sont donc pas comestibles. Mais, manifestement, cela n’a pas produit les effets escomptés du côté des habitants. D’un côté, le ministère peut avoir raison dans la mesure où bon nombre d’habitations de la commune de Tanjombato ont installé leurs toilettes près du fleuve qui sert donc de fosse perdue. Mais il est difficile de juger quand on n’a jamais eu faim.

Au début, voir l’Ikopa dans cet état aride ne semblait préoccuper personne. Tout le monde était trop occupé à ramasser la manne divine qui se cachait sous le fleuve sans être conscient que la situation pouvait prendre une autre tournure. C’était une aubaine pour les gargotes et petits restaurants des environs. Mais ô stupeur ! Ce fut la panique générale quand les médias ont annoncé que Mandroseza pourrait également s’assécher.

Plus d’un sait que c’est l’une des principales sources qui assurent l’accès à l’eau potable dans la capitale. Et les habitants commencent vraiment à craindre l’insuffisance d’eau. Des magasins ont même eu le scrupule d’augmenter le prix des bouteilles d’eau. Le malheur des uns fait le bonheur des autres, dit-on. Paradoxalement, aussi incroyable soit-il, la partie sud de l’île, connue pour être l’une des localités souvent en proie à la sécheresse, fait face actuellement à une montée des eaux tendant à devenir une inondation. Le monde à l’envers…

Rojo N.

 

Les commentaires sont fermées.