Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Le temps d’un instant

Le temps d’un instant

Depuis hier, notamment à l’Eglise et dans les rues, on se dit « Joyeux Noël ». Et cela va être encore le cas ce jour au bureau, au marché ou dans les rues. Les visages sont illuminés et joyeux, l’ambiance est à la fête qui avec la fin d’année et le réveillon, durera jusqu’à la fin de la semaine. Même chez les sans domicile fixe qui font la manche dans les rues, les recettes semblent être meilleures que d’habitude. Les gens sont plus généreux.

Effectivement, ce mois-ci est celui de la générosité. C’est peut-être cela la magie de Noël, du moins pour ceux qui y croient. En recevant des cadeaux de leurs parents, les enfants sont radieux. Tout le monde essaie de profiter au maximum cette ambiance festive passée avec la famille tout en sachant qu’après les réjouissances, il faut faire face au stress du train-train quotidien.

Sinon, pour les autres…les politiques, Noël oblige les protagonistes à respecter une trêve forcée. Tous les conflits politiques sont mis de côté le temps des fêtes. Et force est de constater que l’atmosphère semble s’apaiser durant le week-end. A vrai dire, les fêtes obligent les acteurs politiques à ronger leur frein pour être également à la fête.

La dernière, mais pas le moindre, aucune coupure d’électricité ni d’eau n’a été constatée dans la majorité des quartiers de la capitale durant le week-end de fête. Grand merci à la Jirama qui a tenu parole en permettant à l’ensemble des Tananariviens de passer cette fête sous le feu des projecteurs. Malgré la sécheresse qui menace la production hydroélectrique au niveau des barrages d’Andekaleka et le problème d’approvisionnement en gasoil, la Jirama a réussi à faire fonctionner les machines et les groupes. Mais la magie n’est pas éternelle, elle est lumineuse le temps d’un spectacle. Le calme avant la tempête.

Dans tous les cas, on ne pourra pas dire que demain sera mieux qu’hier. Le temps d’un instant. Joyeux Noël à tous.

Tahina Navalona

Les commentaires sont fermées.