Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Langue d’enseignement : 40% des concernés ne la comprennent pas

Langue d’enseignement : 40% des concernés  ne la comprennent pas

40% des Malgaches qui suivent un enseignement quelconque, ne comprennent pas la langue d’instruction. Côté études supérieures, seuls 3% des étudiants décrochent leur diplôme. L’information découle du Rapport mondial de suivi sur l’éducation (Gem) 2016. Un nouveau rapport qui a fait l’objet d’une présentation hier à l’hôtel Colbert Antaninarenina. C’est une publication indépendante de l’Unesco, en partenariat avec les trois ministères en charge de l’éducation au pays.

Protéger la langue des minoritaires

Face à cette situation, le rapport suggère que les systèmes éducatifs doivent veiller à la protection des cultures minoritaires ainsi que leur langue. Poursuivre l’éducation en dehors des murs de l’école a été aussi supposé dans ce rapport, notamment au sein des communautés et au travail, c’est-à-dire tout au long de l’âge adulte. Car deux tiers des adultes ne possèdent même pas les compétences financières élémentaires nécessaires en vue de la transition vers les industries vertes et les solutions aux problèmes environnementaux.

En retard d’un demi-siècle

Selon toujours ce rapport, l’enseignement universel fixé dans les Objectifs de développement durable (ODD) en 2030 ne sera atteint qu’en 2042, au rythme actuel du système éducatif. L’enseignement secondaire du premier cycle universel en 2059 et celui du second cycle  en 2084. Ce qui signifie qu’il aurait un demi-siècle de retard par rapport à la date fixée pour la réalisation des ODD.

«Nous devons changer radicalement la façon dont nous envisageons le rôle de l’éducation dans le développement mondial. N’oublions pas qu’elle joue le rôle de catalyseur pour le bien-être de chacun et l’avenir de notre planète», a déclaré la directrice générale de l’Unesco, Irina Bokova.

Sera R

Les commentaires sont fermées.