Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Boeny : la chasse aux « Bajaj » pour bientôt

Boeny : la chasse aux « Bajaj » pour bientôt

Une opération spéciale sera menée inopinément dans la ville de Mahajanga pour l’application des nouvelles mesures prises par le conseil municipal sur le maintien du renouvellement de la licence pour « bajaj » à 200.000 ariary. La Commune urbaine a révélé l’existence d’opérateurs dans ce mode de transport qui retardent le paiement de leur renouvellement de licence pour l’année à venir et exploitent leur engin dans l’illégalité vis-à-vis des textes en vigueur dans la ville. L’adjoint au maire de Mahajanga les a informés alors que ceux qui tentent cette démarche frauduleuse seront fortement pénalisés puisqu’ils devront faire partie des nouvelles demandes de licence en attendant l’année prochaine pour le payer. La commune exige donc que le renouvellement se fasse avant la fin de cette année pour être pris en considération. Ces mesures d’assainissement ont été annoncées suite à la gabegie sur la situation de ces moyens de transport due au flottement occasionné par les séries de revendications des propriétaires de « Bajaj » à Mahajanga.

Raviver les contestations

De ce fait, le conseil municipal de Mahajanga a délibérément ouvert les hostilités contre les exploitants de « Bajaj » puisque la contestation contre la licence à 200.000 ariary a été à l’origine d’une grève dans cette ville au mois de juillet dernier mais la commune réitère la décision. Plus de deux milliers de « Bajaj » opèrent en effet dans cette commune urbaine. La dernière session du conseil municipal de Mahajanga a accouché de plusieurs décisions orientées vers l’assainissement de cette ville. Le maître-mot de l’équipe actuelle est de revaloriser la cité des Fleurs pour redynamiser le tourisme qui a fait sa renommée d’antan.

Manou

Les commentaires sont fermées.