Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Un nouveau lexique de gouvernance

Un nouveau lexique  de gouvernance

Le lexique politique usité sur le territoire national s’enrichit grâce aux ingéniosités des politicards locaux spécialistes en jonglage de mots plutôt qu’en actions.

Des mots se terminant surtout en « … ion » font leur apparition, expliquant implicitement certaines intentions. Tergiversations, diversions, détentions, pressions, oppositions, inactions ou même corruptions viennent de faire leur entrée dans le vocable politique, interprété au gré des intérêts représentés. Les responsables doivent tergiverser dans la plupart des cas de corruption pour faire diversion évitant ainsi les explications relatives à leurs inactions. Des détentions s’avèrent nécessaires parfois dans les manœuvres de diversion face aux pressions de l’opposition. Les caïds passent toujours entre les mailles du filet dans une telle situation où les répressions sont destinées aux menus fretins, mercenaires réservés aux rituels des sacrifices politiques.

La lutte anti-corruption patine alors suite aux tergiversations des institutions chargées de la mener. Des décisions administratives restent floues pour se dégager des responsabilités. Des membres de l’opposition sont mis en détention pour faire pression dans leurs actions. Des actions sont menées tambour battant pour faire diversion en masquant la forêt par un arbre. Mais l’arbre n’a jamais fait la forêt et le masque finira par tomber car à force de tergiversations, on sera rattrapé par l’action.

Dans le cas présent, la médiatisation d’une action particulière est utilisée pour braquer les caméras dans un fait récent, dans une direction indiquée dans un mouvement de diversion pour avoir le temps de tergiverser en évitant les pressions de l’opposition occupée à se concerter sur la situation.

Il suffit de savoir manier ce nouveau lexique pour gouverner ce pays des merveilles…

Manou

 

Les commentaires sont fermées.