Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Tout ce qui brille n’est pas or

Tout ce qui brille n’est pas or

Qui ne voudrait pas de quelque chose en or. Ce métal précieux qui éblouit tant de personnes que ce soit dans les pays pauvres ou dans les pays riches. Pas plus tard qu’hier, les férus de ballon rond de la planète ont élu le nouveau ballon d’or et le choix de la majorité s’est porté sur Cristiano Ronaldo. Le principal rival de Lionel Messi, sur le terrain et dans les coulisses. Les branchés des informations footballistiques savent pertinemment que les deux figures emblématiques du foot de haut niveau n’ont pas toujours les godasses propres aux yeux de tout le monde si l’on ne cite que les dossiers chauds comme l’affaire des fraudes fiscales qui a mis Messi au cœur de débats houleux ou encore les récentes informations sur le Football leaks pour Cristiano.

Cependant, ces stars du foot sont également réputées être des hommes de cœur. Les médias parlent de sommes faramineuses versées par Cristiano ou Messi pour des organisations œuvrant dans le social. Pas plus tard qu’hier, l’Argentin a rencontré celui qui s’avère être son plus grand fan, Murtaza Ahmadi, un jeune Afghan seulement âgé de six ans qui a bricolé un maillot de son idole avec un sac en plastique. Un geste qui a fait un tabac sur la toile et qui a provoqué la haine auprès de certains compatriotes qui ont même menacé la famille du petit Messi Afghan. C’était l’occasion pour Messi de montrer qu’il avait un cœur en or en réalisant le rêve de Murtaza.

Quant on parle d’or, Madagascar, avec toutes ses ressources minières notamment l’or, devrait avoir le monde à ses pieds. Paradoxalement, ce n’est pas le cas car les retombées de l’exploitation aurifère profitent à d’autres pays vu l’engouement des trafiquants pour la vente clandestine de ce métal précieux.

Récemment, on n’a pas cessé de clamer haut et fort dans les médias que des occasions en or se présentent pour la Grande île dont le Sommet de la Francophonie, la Conférence des bailleurs et bien d’autres rencontres internationales qui ont fait briller les yeux de bon nombre de personnes. Cependant, on est encore bien loin de la réalité car tout ce qui brille n’est pas or, tout ce qui colle n’est pas goudron. C’est le cas de le dire si l’on s’en tient aux infrastructures mises en place pendant le Sommet de la Francophonie. La dégradation précoce des routes fraîchement réhabilitées est un exemple concret.

Rojo N.

 

Les commentaires sont fermées.