Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Décembre est là

Décembre est là

Francophonie en novembre et Noël plus fin d’année en décembre. A l’entame du 12e mois de l’année, les Tananariviens sont à la fois pris d’angoisse et d’enthousiasme d’en finir. D’ailleurs, il n’aura pas fallu plus d’une semaine pour que la vie redevienne « normale » ou plus précisément monotone après la Francophonie.  Les embouteillages…durables pointent déjà leur nez sous le regard brûlant de monsieur soleil et la menace constante de dame pluie. Sans aucun doute, décembre est là.

Cette période « francophone » est belle et bien révolue. Sans embouteillage ni de marchands ambulants, la fluidité du trafic dans le centre ville ainsi dans les périphéries de la capitale a été du jamais vu. Les sans-abri avaient même été déplacés. Mais, tout cela est fini. On retourne à la case départ et les mauvaises habitudes reprennent vite du terrain. Comme le dit l’adage : « Chassez le naturel, il revient au galop ». Il suffit de voir les peaux de litchis qui  bordent les rues de la capitale. A défaut de voir la couleur blanche de la neige, on se contentera des rouges et marrons.

Mais, décembre est également le mois pour faire le point, le bilan de l’année. L’opinion publique a le regard braqué sur le régime. Cette année a-t-elle été prospère ou au contraire truffée d’embûches ? A en voir les derniers épisodes, cette année n’a pas été un long fleuve tranquille pour le régime et autant dire déjà que 2017 ne sera pas de tout repos.

Si la trêve de la francophonie est finie, celle de Noël ainsi que de la fin d’année sera-t-elle observée ? Car pour les opposants au régime, le bilan est déjà fait et il n’est pas du tout prometteur. D’ailleurs plus d’un pense que 2017 sera juste une réplique de 2016. Les famines et les sécheresses feront toujours rage dans le sud. L’insécurité  sera encore galopante dans le pays. Sur le plan politique, ce sera du pareil au même, d’ailleurs en déterrant en quelque sorte le dossier Lylison, le régime vient de reprendre officiellement les hostilités

Tahina Navalona

Les commentaires sont fermées.