Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Village de la francophonie : sécurité renforcée après les deux cas de vol

Village de la francophonie  : sécurité renforcée après les deux cas de vol

La gendarmerie a décidé de donner un coup de main à l’équipe qui est censée assurer la sécurité du village de la Francophonie.

Un million d’ariary, 150 euros et deux passeports ont été volés mardi dans le box des Ivoiriens, tandis qu’un portefeuille a été subtilisé dans le pavillon canadien. Vu le mode opératoire du voleur, il s’avère que les deux cas de vol ont été perpétrés probablement par la même personne.

En effet, d’après le lieutenant Gasikara Tsitambala, le voleur a profité de l’absence de l’occupant du box pour commettre son forfait. Une fouille a eu lieu mais elle s’est révélée infructueuse. L’on sait aussi qu’aucune arrestation n’a eu lieu jusqu’à présent.

Le général Maherizo Randriamanana a précisé sur les ondes d’une station de radio privée de la capitale que la gendarmerie va renforcer l’équipe qui assure la sécurité du village Voara. «Je tiens à préciser que depuis l’ouverture du village de la Francophonie, la gendarmerie assurait la sécurité extérieure du village de la Francophonie. Par contre, une société de sécurité civile se charge de la sécurité intérieure de l’enceinte. A la suite de ces incidents, nous avons décidé de lui apporter notre expérience», a-t-il indiqué.

Manque d’attention

Le responsable de la société de sécurité a de son côté expliqué que ce qui venait de se produire ne relève pas de la responsabilité de son équipe.

«Nous ne nous dérobons pas à nos responsabilités, mais chaque exposant est responsable de ce qui se passe dans son box. Nous avons pu remarquer qu’il y avait eu un manque d’attention de la part de la victime. Bien avant cet incident, nous avons placardé des affiches dans chaque pavillon appelant à tous les occupants à redoubler de vigilance», a-t-il fait savoir.

Notons au passage que le village de la Francophonie compte une centaine de stands. Un portique détecteur électronique de métaux est installé à l’entrée qui est payante pour les simples visiteurs.

  Mparany

 

Les commentaires sont fermées.