Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Le bonheur des autres

Le bonheur des autres

Le pays, particulièrement les gouvernants, vit dans une ambiance festive sans précédent depuis la tenue du Sommet de la Francophonie dans la capitale malgache.

Les privilégiés du régime se démarquent dans les bouchons par des hurlements de sirène pour s’ouvrir un passage au détriment de  la masse populaire acculée sur les bas-côtés. Les agents de l’Etat, classés dans un standing particulier, tirent avantage de la situation en bénéficiant de journée chômée mais payée au moment où les autres s’échinent à faire vivre le pays et ses parasites…

A défaut de réussir la lutte contre la pauvreté qu’il s’est imposé, le pouvoir a fini par se retourner contre les pauvres que certaines institutions de l’Etat retirent de la circulation pour les cacher aux yeux du monde. Ces yeux du monde braqués sur  Madagascar durant la période la plus francophone pour une frange minoritaire des Malgaches… Des autochtones sont ainsi parqués dans des camps de concentration à la va-vite en échange de l’accueil que l’on doit réserver aux invités étrangers, dits de marque, dans les meilleurs palaces. La population constate un renforcement des dispositifs de sécurité actuellement dans la ville en sachant bien que ces gros moyens ne sont mis en œuvre que pour protéger les autres.

S’il a été annoncé que le Sommet profitera au pays, les avantages liés à sa tenue vont essentiellement dans les escarcelles des autres qui ont pu tirer leur épingle du jeu des autres puisqu’ils ne font pas partie de ces autres. Le bonheur des autres devant faire assurément le malheur des autres…

Manou

Les commentaires sont fermées.