Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Violent accrochage à Mandoto : un officier de l’armée et sept dahalo tués

Violent accrochage à Mandoto : un officier de l’armée et sept dahalo tués

Les missions des forces de l’ordre se révèlent parfois extrêmement périlleuses, à l’instar de ce qui vient de se produire au fokontany de Begoavy, district de Mandoto.

Touché par les balles des dahalo au niveau de la cage thoracique, le lieutenant Tana Rostov dit Marcellin Ros, est tombé avant-hier sur le champ de bataille.

D’après le capitaine Jaona Marka, commandant de la Compagnie territoriale de gendarmerie de Mandoto, cet officier de l’armée, en poste à la 109e Compagnie de Mandoto, faisait partie de l’équipe mixte qui effectuait un bouclage dans le fokontany de Begoavy, une localité se trouvant à environ 50 km de Mandoto.

«Ayant appris que les dahalo qui venaient d’attaquer un village du district de Miarinarivo se dirigeaient en direction de notre circonscription, plus précisément dans la commune d’Antanambao Ambary, des militaires et des gendarmes ont été déployés pour les intercepter. Effectivement, les dahalo avec le troupeau de zébus volés y sont passés lundi. Les gendarmes et les militaires les ont attendus de pied ferme», a expliqué le capitaine Jaona Marka.

Plus de deux heures de fusillade

Vers midi, de violents affrontements ont eu lieu. Les échanges de coups de feu ont duré plus de deux tours d’horloge. L’on sait que certains bandits étaient munis d’armes de guerre dont des fusils d’assaut Kalachnikov et de fusils de chasse. Vers 14 h 30, le lieutenant Tana Rostov a été mortellement touché, obligeant ainsi les gendarmes et les militaires à engager un repli stratégique. Les dahalo en ont profité pour prendre la fuite avec leur butin, permettant ainsi aux membres de l’expédition de récupérer le corps de l’officier de l’armée. L’on sait que sept dahalo ont été abattus durant l’accrochage.

Selon une autre source, un caporal de l’armée aurait déjà perdu sa vie dans cette localité au mois de juillet. Le corps sans vie du lieutenant Tana Rostov a été acheminé hier à la caserne du RM1 à Analakely, après un passage à l’Académie militaire d’Antsirabe.

Mparany

 

Les commentaires sont fermées.