Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Octroi de permis minier : la suspension reste en vigueur

Octroi de permis minier  : la suspension reste en vigueur

1 337 permis miniers attendent le feu vert du BCMM actuellement, notamment des permis de recherche, des permis d’exploitation et des permis pour les petits exploitants. Le BCMM a précisé que l’octroi de nouveau permis minier reste en suspens depuis 2009, lors d’une rencontre organisée hier à Ampandrianomby.

270 permis miniers ont été émis et délivrés par le Bureau des cadastres miniers de Madagascar (BCMM) depuis la fin de la crise. Pour dire qu’à l’heure actuelle, il s’agit de permis miniers déjà en vigueur, dont le détenant souhaite un renouvellement, ou une mutation à un autre opérateur minier.

« L’octroi de nouveaux permis miniers reste suspendu. Toutefois, la loi  en vigueur permet aux opérateurs  de renouveler leur demande auprès de la BCMM. Certains opérateurs comptent également vendre leurs permis à d’autres investisseurs, et c’est le cas de ces 1 337 permis en attente », a précisé David Ratsimbazafy, directeur général du BCMM.

3 000 permis délivrés depuis 16 ans

En effet, le permis pour les petits exploitants a une validité de huit ans renouvelables. Cette validité est de onze ans renouvelables une fois pour le permis de recherche et quarante ans pour le permis d’exploitation, selon les explications reçues du BCMM.  Durant 16 années de service, le BCMM a délivré 3 000 permis miniers dont 30% ont été octroyés aux opérateurs locaux, 60% concernent les permis de recherche et le reste sont des permis d’exploitation.

D’après les chiffres du BCMM, la superficie de Madagascar est constituée de 1 700 000 carrés miniers, dont 512 000  ne peuvent être  exploités en raison de la présence d’une aire protégée ou de forêt classée. Sur le reste exploitable, 770 000 carrés  ne sont pas encore exploités. Le bureau prévoit actuellement d’effectuer une campagne de sensibilisation auprès des communautés locales pour expliquer les réels enjeux des activités minières dans la Grande île.

Riana R.

 

Les commentaires sont fermées.