Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Hépatite B : le coût des traitements hors de portée

Hépatite B  : le coût des traitements hors de portée

Très onéreux. Le coût des traitements de l’Hépatite B n’est plus à la portée de toutes les bourses. Raison pour laquelle, les médecins préconisent de prévenir la maladie, via la vaccination qui ne se fait pas gratuitement mais son tarif est largement plus bas que celui des médicaments.

Un traitement à vie. Les patients atteints de l’hépatite B, un virus extrêmement contagieux qui peut tuer en seulement une semaine, doivent prendre les médicaments tous les jours pour pouvoir survivre. Ceux-ci coûtent les yeux de la tête. «Au moins, un malade doit débourser une somme de 30.000 ariary tous les dix jours seulement pour une boîte de médicaments», a-t-on appris. Des médicaments injectables sont également disponibles à Madagascar mais à des prix exorbitants. Une dose s’acquiert à un million d’ariary alors que les patients doivent en prendre une fois par semaine durant au moins 48 semaines, soit l’équivalent de 48 millions d’ariary  durant le traitement.

Selon le représentant exclusif de Sanofi Pasteur à Madagascar, le Dr Ramy Ralamboson, joint hier au téléphone, l’Hépatite B (VHB) est un virus extrêmement contagieux, il se transmet plus facilement que le VIH/ Sida. Il suffit d’un simple contact avec de la salive ou du sang… lors des lésions cutanées pour que le virus se transmette.

Une campagne de vaccination en décembre

Le taux de prévalence est pourtant très important. Selon les informations, un Malgache sur quatre porte le virus de l’Hépatite B, dont 90% souffrent de pathologie asymptomatique et «à priori» non invalidante, tandis que les 10% restants sont atteints de l’hépatite aigue qui se manifeste par la jaunisse, la perte d’appétit, la nausée et la fièvre. La vaccination demeure le meilleur moyen pour prévenir la maladie mais le taux de vaccination reste plus bas dans la mesure où celle-ci n’est disponible que depuis une dizaine d’années dans le pays. C’est pourquoi, une campagne de vaccination sera organisée le mois prochain pour cibler tous les sujets non vaccinés. Le prix d’une dose de vaccin se situe entre 35.000 et 45.000 ariary. Quatre rappels sont nécessaires pour pouvoir être immunisé totalement de la maladie. La meilleure guérison est d’empêcher l’évolution vers la cirrhose et le cancer du foie.

Fahranarison

 

Les commentaires sont fermées.