Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Trafic de grenades et de munitions : trois militaires, un policier et un civil écroués

Trafic de grenades et de munitions  : trois militaires, un policier et un civil écroués

Les éléments de la Brigade criminelle (BC) ont réalisé un vaste coup de filet en mettant la main sur trois militaires dont un capitaine à la retraite, impliqués dans une affaire de détention et trafic d’armes.

Quatre grenades dont trois offensives, 60 cartouches ainsi que quatre chargeurs pour fusil  Kalachnikov, 19 cartouches à blanc, trois étuis, des treillis et plusieurs effets militaires ont été saisis par les limiers de la BC après la découverte d’une voiture suspecte. Parmi les personnes mises en cause figurent deux sergents-chefs en service, un officier de l’armée à la retraite et un policier révoqué. Le cinquième suspect est un civil.

Ce coup fumant a été réalisé grâce à un renseignement fourni par des habitants d’Ambodivona. Dans la nuit du 25 au 26 octobre, ces derniers ont aperçu des individus suspects s’affairant près d’une Volkswagen Bora. Sans attendre, ils ont prévenu des agents de la circulation qui ont alerté à leur tour la BC. Les limiers se sont immédiatement rendus sur les lieux et ont découvert la voiture en question dans le parking de la gare routière d’Ambodivona.

A la vue des policiers, ses occupants ont pris la poudre d’escampette, abandonnant ainsi la voiture sur place. L’inspection opérée par les policiers a permis de découvrir deux grenades offensives, une grenade défensive, 60 cartouches ainsi que deux chargeurs pour Kalachnikov, et un marteau.

Quelques semaines plus tard, deux personnes qui ne sont autres que les propriétaires de la Volkswagen ont été arrêtées. Après l’enquête préliminaire, elles ont été déférées au parquet et placées sous mandat de dépôt à la maison centrale d’ Antanimora.

Perquisition fructueuse

Poursuivant leurs investigations, les policiers ont appréhendé le 14 novembre à Saropody Tanjombato deux autres suspects,  dont le capitaine retraité de l’armée ainsi que l’ancien policier. Une autre grenade offensive a été retrouvée sur eux. L’arrestation de ces suspects a permis aux policiers de remonter la filière. Ils ont appris que les engins explosifs et les munitions étaient fournis par des militaires.

Le lendemain, forts de ce renseignement, les policiers ont mis la main au collet de deux sous-officiers de l’armée respectivement à Ankadimbahoaka et Namontana. La perquisition opérée au  domicile de ces derniers a abouti à la découverte de plusieurs effets militaires dont les 19 cartouches à blanc. Ces objets ont été confisqués pour les besoins de l’enquête.

Les cinq suspects ont été présentés hier devant le magistrat du parquet.

Mparany

 

Les commentaires sont fermées.