Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Ambohitsaina : la Francophonie à la loupe

Ambohitsaina  : la Francophonie  à la loupe

«Madagascar dans la Francophonie. Perspectives et prospectives». Tel est l’intitulé de la communication faite par la ministre des Affaires étrangères Béatrice Atallah, hier à l’université d’Ambohitsaina au cours d’une conférence- débat. Une initiative entrant dans le cadre du Sommet de novembre.  Durant son intervention, la ministre des Affaires étrangères a énuméré l’évolution institutionnelle et juridique de la Francophonie depuis sa création jusqu’à ce jour. «La promotion de la langue française et de la culture qui en procède ne constitue plus la seule raison d’être de la Francophonie», a déclaré la ministre des Affaires étrangères. Elle explique que l’engagement en faveur de la promotion des droits de l’Homme, de la démocratie et des libertés fondamentales pour mieux prévenir les crises et les conflits dans l’espace francophone font désormais partie des préoccupations de cette entité.

Elle a également rappelé les principaux points de coopération entre cette Organisation et Madagascar, comme c’est le cas durant la crise de 2009 lorsque l’OIF a mis en place un «Cadre d’action pour l’accompagnement du processus électoral de sortie de crise» ou encore le renforcement des capacités de la Commission électorale nationale indépendante de la transition de l’époque. Du reste, sur le plan économique, le Chef de la diplomatie malgache a pris comme exemple la mise en place du premier incubateur d’entreprises en faveur des jeunes et des femmes qui bénéficie de l’appui de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF). Pour rappel, «Incubons» est un incubateur spécialisé dans l’économie sociale et solidaire qui a pour objectif d’accompagner et de soutenir des porteurs de projets à fort impact sociétal afin qu’ils deviennent des entrepreneurs responsables à la tête d’entreprises sociales viables et pérennes. Elle offre actuellement, dans le cadre de son «Programme Génération Entrepreneur», un accompagnement personnalisé à plusieurs jeunes porteurs de projets d’entreprises malgaches.

J.P

Les commentaires sont fermées.