Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Filière cacao : mise en place d’un Conseil national

Filière cacao  : mise en place d’un Conseil national

Afin de développer et pérenniser la filière cacao à Madagascar, le Conseil national du cacao a été mis en place. Ambanja, fief du cacao malgache accueillera ce jour la première réunion dudit conseil, organisée par le ministère du Commerce et de la consommation, en collaboration avec le projet Pôle intégré de croissance (Pic). Cette réunion verra la participation de tous les acteurs qui œuvrent dans la filière cacao, en l’occurrence les producteurs- planteurs, les collecteurs, les exportateurs, mais aussi les représentants du PIC et du Centre national de recherche appliquée au développement rural (Fofifa).

Les opportunités offertes par le secteur n’ont pas été pleinement exploitées, faute de structures  et d’organisation.  Le Conseil national du cacao a été créé afin d’accroître la productivité et la compétitivité nationale. Plusieurs démarches ont été entreprises concernant la filière cacao, dont la création dudit  Conseil. Ce dernier va œuvrer dans le sens de la pérennisation et du développement durable de la filière cacao. Plusieurs entités ministérielles et représentants du secteur privé composent ce Conseil. Le ministre du Commerce et de la consommation Armand Tazafy a prononcé le discours d’ouverture officielle.

Le potentiel de la filière

Le cacao de Madagascar a obtenu le label de «cacao fine» par l’Organisation internationale du cacao (ICCO) – organisation à laquelle Madagascar est membre depuis décembre 2015 – compte tenu de sa qualité exceptionnelle. La production malgache est également certifiée BIO.

La culture du cacao est localisée dans les régions Diana et Sava, et particulièrement dans la vallée du Sambirano. Le cacao représente 7.000 tonnes de production par an et presque sa totalité est destinée à l’exportation. Toutefois, sa production reste encore tributaire de modestes agriculteurs. D’après les statistiques, 95% de la production de cacao proviennent  de l’agriculture familiale paysanne vivant de un à trois hectares de plantation.

En 2015, les principaux pays de destination de cacao en fèves malgache sont  les Pays-Bas, l’Allemagne, les Etats-Unis, la France, l’Espagne, la Belgique, la Malaisie et l’Inde.

Arh.

Les commentaires sont fermées.