Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Sport fédéral : novembre, mois sans élections

Sport fédéral  : novembre, mois sans élections

Des mesures ont été prises en vue du Sommet de la Francophonie. Le sport n’y échappe pas puisque aucune élection n’est autorisée au niveau des fédérations sportives avant et durant ce rendez-vous de la grande famille francophone.

Suivant le calendrier olympique, la majorité des fédérations sportives entrent dans la période des élections à partir de ce mois, laquelle va s’étendre jusqu’à l’année prochaine. Toutefois, le ministère de la Jeunesse et des Sports (MJS) a interdit la tenue des assemblées générales électives ce mois de novembre.

« Suite à la tenue du Sommet de la Francophonie à Madagascar, nous avons pris la décision de reporter les dates des élections du comité directeur au niveau de chaque fédération, prévues ce mois de novembre. Mais, une fois cet événement terminé, l’assemblée générale élective au niveau de chaque fédération pourra reprendre », dixit le ministre de la Jeunesse et des Sports, Jean Anicet Andriamosarisoa.

Ainsi, certaines disciplines sont dans l’obligation de reporter l’échéance, comme c’est le cas de l’athlétisme où les élections devraient avoir lieu, le 19 novembre, à l’hôtel Panorama.

Toutefois, pour la majorité des fédérations sportives, cette décision est moins contraignante vu qu’elles ont chacune prévu de tenir leur élection à partir du mois de décembre.

Le mandat olympique en question

« Normalement », l’élection au niveau de chaque discipline olympique se déroulera conformément au mandat olympique, c’est-à-dire, cette année. Cependant, pour des raisons propres au sport malgache, des textes permettent à certaines fédérations d’avoir leur propre calendrier électif, comme c’est le cas du volley-ball dont le mandat ne prendra fin que dans deux ans, cela risque de tout chambouler.

Selon le numéro du sport malgache « Chaque fédération essaie de jongler avec les textes en vigueur. Pour autant, cela n’empêche pas les deux parties de collaborer pour la bonne organisation des élections à venir ».

De son côté, Rosa Rakotozafy, directrice du sport fédéral, insiste sur le respect du mandat olympique. Et « l’exemple devra venir d’en haut », d’après elle, c’est-à-dire, au niveau du Comité olympique malgache qui semble faire l’impasse cette année.

Naisa

 

Les commentaires sont fermées.